Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La chloroquine est-elle un remède miracle contre le coronavirus ?

-
Par , France Bleu

D'après des médecins chinois et un expert marseillais, la chloroquine, molécule déjà utilisée contre le paludisme serait efficace contre le coronavirus. D'autres professionnels de santé appellent à la prudence car d'autres tests cliniques doivent-être menés, sur demande du ministre de la santé.

Le chloroquine est déjà prescrit pour traiter le paludisme.
Le chloroquine est déjà prescrit pour traiter le paludisme. © AFP - OLIEL / BSIP

Des chercheurs auraient-ils trouvé un remède miracle au coronavirus Covid-19 ? Une étude publiée dans la revue BioScience Trends, par trois chercheurs, Jianjun Gao, Zhenxue Tian et Xu Yang, de l’université de Qingdao démontre des résultats positifs. Cent patients ont été testés dans trois hôpitaux différents, à Wuhan, foyer de l'épidémie, Shangaï et Pékin. La chloroquine déjà utilisée pour traiter le paludisme, aurait un effet antiviral intéressant sur des malades. Mais aucun test clinique n'a encore été effectué en France.

"Un champ nouveau qui s'ouvre"

Une molécule peu chère, dix centimes la pilule, et dont la non-toxicité a été prouvée puisque la chloroquine est utilisée depuis plus de 70 ans. Selon Didier Raoult, responsable du Pôle Infectiologie de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, hébergé au sein de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection à la Timone, ce traitement va devenir indispensable : "On a tous les éléments, on aura peut-être des ajustements au niveau de la dose qu'il faut donner, le temps qu'il faut donner. On ne sait pas si ça marche en prophylaxie, sur des gens porteurs du virus mais pas malade. C'est tout un champ nouveau qui s'ouvre." Le médecin va même plus loin :

Dès demain ça deviendra impossible de ne pas donner de chloroquine à quelqu'un qui sera hospitalisé avec cette maladie. - Didier Raoult

Besoin de nouveaux tests cliniques

Pourtant, d'autres médecins appellent à plus de prudence. La chloroquine a déjà été évoquée dès 2005 pour soigner le SRAS, mais aujourd'hui aucun traitement n'existe. Même si cette première étude chinoise peut sembler prometteuse, d'autres tests cliniques doivent avoir lieu pour prouver l'efficacité d'un tel traitement. Les tests cliniques prennent plusieurs années sur plusieurs milliers de patients. Olivier Véran, le ministre de la santé, a d'ailleurs demandé à ce que des tests soient effectués en France.

L'intervention de Didier Raoult, médecin à Marseille au sujet de la chloroquine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess