Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La cigarette électronique permet de réduire sa consommation de tabac, mais pas d'arrêter de fumer, selon une étude

mardi 7 novembre 2017 à 9:04 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Selon une étude publiée ce mardi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, édité par les pouvoirs publics, la cigarette électronique permet aux fumeurs de réduire leur consommation de tabac, mais son efficacité pour arrêter de fumer définitivement n'est pas prouvée, révèle franceinfo.

L'efficacité de la cigarette électronique pour arrêter définitivement de fumer n'est pas prouvée, selon cette étude.
L'efficacité de la cigarette électronique pour arrêter définitivement de fumer n'est pas prouvée, selon cette étude. © AFP - FRANK MAY

La cigarette électronique permet de réduire la consommation de tabac, mais son efficacité pour arrêter de fumer n'est pas prouvée, selon une étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire édité par Santé publique France et publiée ce mardi, révèle franceinfo. Pour cette étude, le comportement de 3.000 fumeurs âgés de 15 à 85 ans a été suivi sur période de six mois.

Les vapoteurs réduisent leur consommation de de cigarettes

"Parmi les fumeurs, ceux qui utilisaient régulièrement une e-cigarette ont plus souvent essayé d’arrêter de fumer et réduit leur consommation de cigarettes au suivi à six mois. L’efficacité de l’e-cigarette pour arrêter de fumer reste en débat", indiquent les chercheurs dans leurs conclusions. Les utilisateurs de cigarettes électroniques ont davantage tenté d'arrêter le tabac que les fumeurs, ils ont aussi plus souvent réduit le nombre de cigarettes qu'ils fumaient chaque jour.

La cigarette électronique ne conduit pas à un arrêt définitif du tabac

Mais il n'y a pas de différence significative entre les fumeurs exclusifs de tabac et les vapoteurs, selon le BEH. Dans les deux cas, un peu moins de 10% des personnes ont arrêté de fumer. Selon les auteurs de cette étude, le vapotage régulier chez les fumeurs aurait seulement un effet à court terme qui conduirait à des tentatives d'arrêt du tabac, mais pas à un arrêt définitif.

Un produit qui reste controversé

"L’e-cigarette reste un produit controversé", précise le BEH. "En raison de son arrivée récente sur le marché, aucune donnée à long terme n’est encore disponible pour évaluer si – et dans quelle mesure – elle peut être bénéfique ou nuisible pour la santé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS), par l’intermédiaire de la convention- cadre pour la lutte antitabac, a invité les États membres à réglementer le marché de la cigarette électronique".