Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La cigarette électronique testée par l'AP-HP : son efficacité comme aide au sevrage va être évaluée face à un médicament

mardi 30 octobre 2018 à 15:27 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Quelle est la meilleur aide pour un fumeur qui voudrait arrêter la cigarette ? L'AP-HP a lancé le 17 octobre 2018 une étude unique au monde pour comparer la cigarette électronique avec nicotine et un médicament. Elle veut savoir si la cigarette électronique est efficace comme aide au sevrage.

Une étude AP-HP est lancée pour connaître l'efficacité de la cigarette électronique comme aide au sevrage tabagique.
Une étude AP-HP est lancée pour connaître l'efficacité de la cigarette électronique comme aide au sevrage tabagique. © Maxppp - Nicolas Kovarik

Paris, Île-de-France, France

Cigarette électronique ou médicament : quelle est la meilleure méthode pour aider un fumeur à arrêter le tabac ? L'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a lancé le 17 octobre 2018 une étude intitulée ECSMOKE pour évaluer et comparer l'efficacité de la cigarette électronique avec nicotine par rapport à un médicament (varénicline) dans l'arrêt du tabac. L'hôpital de la Pitié-Salpêtrièreà Paris est le centre coordinateur de l'étude.

La cigarette électronique, apparue dans les années 2012-2013, a été très vite adoptée par de nombreux fumeurs. "Aujourd'hui on estime qu'il y a plus d'un million d'utilisateurs quotidiens", affirme le Docteur Yvan Berlin, addictologue du service Pharmacologie de l'hôpital de la Pitié Salpêtrière (AP-HP) qui indique que cette étude est une première mondiale. Les chercheurs veulent savoir avec certitude si la cigarette électronique avec nicotine est une aide à l'arrêt du tabac.

Plus de 650 personnes suivies durant quatre ans

Un minimum de 650 personnes fumant au moins 10 cigarettes par jour, âgées de 18 à 70 ans et souhaitant arrêter de fumer doivent participer à cette étude. Elles pourront se rendre dans des centres hospitaliers ou dans le dispensaire partenaire répartis dans 12 villes en France (Angers, Caen, Clamart, Clermont-Ferrand, La Rochelle, Lille, Lyon, Nancy, Nîmes, Paris, Poitiers, Villejuif). Les participants seront suivis durant 6 mois après avoir arrêté de fumer. 

L'étude durera quatre ans et devrait permettre de savoir si la cigarette électronique peut figurer parmi les dispositifs approuvés comme aide au sevrage tabagique.

Si vous voulez participer à cette étude, inscrivez-vous sur le site de l'AP-HP. Vous pouvez aussi contacter le centre coordinateur de l'étude : 06 22 93 86 09

Un dispositif en double aveugle

Le premier groupe reçoit des comprimés placebos (sans principe actif) et une cigarette électronique sans nicotine. Le deuxième groupe reçoit des comprimés placebos et une cigarette électronique avec nicotine. Le troisième groupe reçoit une cigarette électronique sans nicotine et des comprimés de varénicline.

C'est une étude en double aveugle autrement dit ni les participants ni les soignants ne savent qui prend quoi pour que rien n'influence le comportement des personnes concernées par l'étude. Les participants seront aussi choisis au hasard.