Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La clinique mutualiste de Grenoble vendue à Doctegestio

-
Par , , France Bleu Isère

Le nom du repreneur de la clinique mutualiste à Grenoble est connu. Des trois dossiers encore en lice c'est celui de Doctegestio, un groupe issu de l'immobilier, qui a été retenu. Un choix qui inquiète déjà les syndicats.

C'est l'offre de Doctegestio qui a été retenue pour la vente de la clinique mutualiste à Grenoble
C'est l'offre de Doctegestio qui a été retenue pour la vente de la clinique mutualiste à Grenoble © Radio France - Bastien Thomas

Le conseil d'administration du Groupe Hospitalier Mutualiste (GHM) a tranché. Par six voix contre trois, il a choisi, pour reprendre la clinique grenobloise, l'offre de Doctegestio, un groupe issu de l'immobilier et mutualiste depuis 2017 à la suite du rachat des Mutuelles du Var, au détriment des deux autres dossiers encore en lice, ceux du groupe Vivalto et de l'association AGDUC.

Un collectif d'usagers s'oppose au passage de la mutualiste dans le secteur privé lucratif
Un collectif d'usagers s'oppose au passage de la mutualiste dans le secteur privé lucratif © Radio France - Bastien Thomas

Un choix contraire aux préférences des élus locaux et d'un collectif d'usagers

Depuis que la mutuelle Adrea a lancé le processus de vente de la mutualiste il y a 9 mois, nombre de voix se sont élevées pour défendre le maintien de la clinique dans le secteur du privé non lucratif. Un repreneur le permettait, l'AGDUC. Associée au CHU de Grenoble l'association avait les faveurs d'un collectif d'usagers, mais aussi de la Ville de Grenoble, de la Métropole et du département de l'Isère. En choisissant Doctegestio, le conseil d'administration a fait le choix inverse, préférant "le plus offrant financièrement" estime Thierry Carron du syndicat FO.

"Notre inquiétude est que les conditions de travail se dégradent pour les salariés" - Thierry Carron, secrétaire Force Ouvrière du Comité Economique et Social du GHM

"Notre inquiétude est que les conditions de travail se dégradent pour les salariés" explique le secrétaire Force Ouvrière du Comité Economique et Social du GHM. "Notre crainte, c'est que l'offre faite demande un retour sur investissement et que pour les salariés, cela entraîne des conditions de travail plus difficiles" dit encore Thierry Carron.

Le meilleur choix possible selon Adrea

Si c'est Doctegestio qui a été sélectionné à l'issue du Conseil d'Administration ce lundi 6 juillet, "c'est parce qu'on a cinq points qui nous semblaient importants" explique Denis Philippe, vice-président délégué d'Adrea. "On a un projet qui est le seul à reprendre l'ensemble des activités sur le site du GHM et qui préserve l'offre de santé pour tous. Ensuite, on garde le statut d'ESPIC (Etablissement de Santé Privé d'Intérêt Collectif) tel que nous le souhaitions, comme les pôles de santé et les emplois, les promesses d'embauches que nous avions faites. Ce sera le cas aussi pour les statuts actuels des salariés, l'ancienneté, les accords d'entreprises mais aussi le caractère mutualiste de l'établissement" détaille Denis Philippe.

La vente de la mutualiste sera effective au plus tard le 1er janvier 2021. Comme il s'agit d'une substitution entre deux ensembles de mutuelles et non une cession entre deux groupes, la vente pourrait être effective dès l'automne prochain à l'issue des négociations engagées entre Adrea et Doctegestio.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess