Santé – Sciences

La Commission européenne veut interdire certains allergènes présents dans les parfums

Par Pauline Ben Ali, France Bleu Azur mercredi 19 février 2014 à 10:00

Parfumerie
Parfumerie © Creative commons - / ilonatermors

Beaucoup de parfumeurs grassois n'utilisent plus les allergènes concernés, notamment l'atranol et le chloroatranol présents dans les mousses d'arbres.

La Commission européenne propose d'interdire plusieurs allergènes naturels présents dans la composition de certains parfums, l'atranol, le chloroatranol ainsi que l'extrait synthétique de muguet. L'emblématique Chanel n°5 ou encore Miss Dior en contiennent. Cela complique la production des parfumeurs à Grasse, mais pas d'inquiétude de leur côté. Car beaucoup de producteurs n'ont pas attendu la proposition de la Commission pour se mettre au diapason. C'est le cas de la parfumerie Robertet à Grasse.

parfum / compo changée

Par ailleurs, la Commission n'a pas encore statué sur une liste composée d'une vingtaine d'extraits naturels tels que le citral, présent dans les huiles essentielles de citron, ou encore l'eugénol, présent dans l'essence de rose, et la coumarine pour les fèves de tonka.

1,5% de la population potentiellement allergique

Le CSSC (comité scientifique pour la sécurité des consommateurs) recommandait de restreindre leur utilisation à 0,01 du produit fini. Mais la Commission a préféré continuer les tests, notamment sur des personnes non-allergiques.

parfum / fin parfumerie

Il n'y a pas d'inquiétude à avoir selon Philippe Massé, président du syndicat professionnel de parfumerie Prodarom.

parfum / commission

Seulement aujourd'hui, les extraits délestés de leur composant allergène ne donnent plus la même senteur au parfum souligne Francis Thibaudeau. Un problème qui serait vite réglé, selon lui, si les personnes allergiques n'achetaient pas de parfum. 

parfum / SON 1 (allergiques)

Une consultation publique a été envoyée, jeudi, aux professionnels de la parfumerie, qui ont 12 semaines pour répondre. Les propositions de la commission devraient être validées au plus tard début 2015.

Partager sur :