Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La consommation d'antibiotiques en France en baisse sur dix ans, notamment chez les animaux

-
Par , France Bleu

La consommation d'antibiotiques a baissé de moitié en France chez les animaux entre 2009 et 2019. Une bonne nouvelle pour l'homme, dans la lutte contre l'antibiorésistance.

La consommation d'antibiotiques en France a baissé entre 2009 et 2019.
La consommation d'antibiotiques en France a baissé entre 2009 et 2019. © Maxppp - Julio PELAEZ

"Les antibiotiques, c'est pas automatique." On se rappelle de ce slogan utilisé dans le cadre d'une campagne pour sensibiliser le public à l'inutilité de l'utilisation des antibiotiques dans le traitement de certaines maladies. Depuis le début des années 2000, les autorités sanitaires en France tentent de faire baisser la consommation d'antibiotiques. D'après les chiffres publiés ce mercredi par Santé Publique France et l'Anses, la baisse est enfin notable.

Réduction de moitié chez les animaux

C'est dans l'utilisation des antibiotiques chez les animaux que la baisse est spectaculaire : entre 2009 et 2019, la consommation d'antibiotiques a été réduite de moitié. 422 tonnes ont été utilisées l'an dernier. Une baisse liée à un changement de pratique chez les éleveurs et les vétérinaires : il n'est aujourd'hui plus question d'administrer ces médicaments à tout un élevage, avant même qu'un animal soit malade

Et c'est une bonne nouvelle pour notre santé, en ce qui concerne la lutte contre ce que l'on appelle l'antibiorésistance. Parce qu'à force de consommer des antibiotiques de manière indirecte, en mangeant de la viande, en plus de ceux utilisés dans le cadre de traitements, certaines bactéries (celles de notre flore intestinale par exemple) s'adaptent et résistent à ces médicaments. Résultat, 5.500 personnes meurent chaque année en France à cause de bactéries résistantes aux antibiotiques.

La consommation humaine d'antibiotiques baisse elle aussi, mais plus lentement : -15% sur 10 ans, soit 772 tonnes prescrites en 2019. C'est plus qu'en 2018. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess