Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La Corrèze en vigilance rouge : le moustique tigre s'est installé dans le département

vendredi 27 avril 2018 à 15:24 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Le moustique tigre est arrivé en Corrèze. Un an après avoir été placé en vigilance orange, le département passe cette année en vigilance rouge. Ce qui veut dire que l'insecte, vecteur de la fameuse maladie du chikungunya ou de la dengue, y est implanté et actif

Le moustique tigre est facilement reconnaissable à ses rayures blanches
Le moustique tigre est facilement reconnaissable à ses rayures blanches © Maxppp - Philippe Lambert

Brive, Corrèze

Ce sont les grosses chaleurs de ce début de printemps qui ont favorisé le développement de l'insecte. Du coup 9 départements ont rejoint cette année le camp déjà fourni des départements officiellement infestés. Ils sont désormais 42. C'est en vallée de la Dordogne, dans quelques communes seulement, et à Brive que le moustique a été repéré en Corrèze. C'était déjà le cas des découvertes de nids qui avaient valu au département le classement en vigilance orange en 2017. 

Une surveillance des malades

Le classement en vigilance rouge implique une surveillance accrue bien sûr du moustique. L'Agence Régionale de Santé va mettre en place un plan de lutte, notamment en surveillant les éventuels cas humains des maladies transmises par le moustique chez des personnes revenant des zones colonisées, outre-mer et Asie du sud-est. Jusqu'à présent aucun cas de dengue transmise par un moustique autochtone n'a été signalé en France, mais en revanche un tel premier cas de chikungunya a été avéré en Haute-Garonne l'été dernier.

A noter que pour l'instant les deux autres départements de l'ex-Limousin, la Haute-Garonne et la Creuse, ne sont classés qu'en vigilance jaune.