Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

La CPAM de Côte-d'Or lance un dispositif pour lutter contre le renoncement aux soins

-
Par , France Bleu Bourgogne

Un peu plus de 22% des assurés côte-d'oriens ont déjà renoncé au moins une fois à se faire soigner ! C'est ce que révèle une enquête menée cet été par l'Assurance Maladie. La CPAM a donc décidé de mettre en place un dispositif pour détecter ces personnes et les accompagner vers un retour aux soins.

L'enquête menée cet été en Côte-d'or révèle que 22% des assurés ont déjà renoncé, au moins une fois, à se faire soigner.
L'enquête menée cet été en Côte-d'or révèle que 22% des assurés ont déjà renoncé, au moins une fois, à se faire soigner. © Radio France - Stéphanie Perenon

Côte-d'Or, France

→En Côte-d'or, un assuré sur quatre a déjà renoncé, au moins une fois, à ne pas se faire soigner. C'est ce que révèle l'enquête menée par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Côte-d'Or, de mai à juin dernier. Elle a interrogé 2085 assurés qui ont fréquenté ses agences, résultat, un peu plus de 22% des assurés côte-d'oriens affirment avoir déjà renoncé ou retardé des soins. Un taux important mais inférieur à la moyenne nationale, puisqu'en France, le taux moyen est de 26,5% selon les résultats du baromètre réalisés dans 71 CPAM entre 2014 et 2017 par Odenore.

Les soins dentaires, premiers soins concernés par le renoncement

Les soins dentaires sont les premiers soins auxquels les assurés renoncent devant les consultations avec un ophtalmo ou pour des lunettes. Les raisons sont multiples : raisons financières mais il y a aussi les délais trop longs pour un rendez-vous ou l'éloignement géographique. 

Les femmes plus nombreuses à renoncer aux soins

"Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à renoncer aux soins, 65% contre 35%, le plus souvent seules ou en situation de famille monoparentale et se trouvent dans une tranche d'âge entre 45 et 59 ans" précise Karine Triboulet, sous-directrice de la CPAM de Côte-d'or. 

15% de ceux qui nous disent avoir renoncé aux soins n'ont pas de complémentaire santé - Karine Triboulet, sous-directrice de la CPAM de Côte-d'Or

Cécilia, 41 ans, habite Longvic avec ses deux enfants. Elle est sans emploi et en cours de séparation. Et malgré sa maladie, elle a dû renoncer à poursuivre ses soins dentaires. "Je devais faire une greffe de la gencive mais comme ça coûte très cher, je ne pouvais pas payer donc j'ai arrêté."

Témoignage de Cécilia, une longvicienne qui a dû renoncer à se faire soigner.

Cécilia, 41 ans, habite Longvic, elle fait partie de ces assurés côte-d'oriens qui ont dû renoncer à se faire soigner. - Radio France
Cécilia, 41 ans, habite Longvic, elle fait partie de ces assurés côte-d'oriens qui ont dû renoncer à se faire soigner. © Radio France - Stéphanie Perenon

Un dispositif pour lutter contre le renoncement aux soins

Sa chance c'est qu'elle s'est rendue cet été dans une agence de la CPAM de Côte-d'or et elle a pris le temps de répondre aux questionnaires sur le renoncement aux soins. Une fois contactée par l'un des trois conseillers responsables du dispositif, elle a été prise en charge et peut aujourd'hui enfin souffler. "On m'a aidé à trouvé une mutuelle moins chère et à trouver de meilleurs devis pour mes dents. cela a été un vrai soulagement." 

Karine Triboulet, la sous-directrice de la CPAM de Côte-d'Or explique en quoi consiste l'accompagnement

Ce dispositif d'accompagnement a d'abord été testé dans le Gard. Il est maintenant généralisé à toute la France. 35 433 assurés en ont pour le moment bénéficié dans tout l'hexagone. Pour cela il vous suffit de vous rendre à la CPAM et de demander un rendez-vous avec un conseiller.

Yvan Petraszko le directeur de la CPAM de Côte-d'Or  - Radio France
Yvan Petraszko le directeur de la CPAM de Côte-d'Or © Radio France - Stéphanie Perenon

→ Retrouvez les Trois idées reçues sur le sujet avec Yvan Petraszko le directeur de la CPAM de Côte-d'Or.ce lundi 10 septembre 2018 à 6H23 et 7H42 sur les ondes de France Bleu Bourgogne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu