Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La CPAM de Haute-Garonne fait une piqûre de rappel : faites-vous vacciner contre la grippe

dimanche 12 novembre 2017 à 6:03 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

La campagne de vaccination contre la grippe s’intensifie, l’Assurance Maladie rappelle que le vaccin peut sauver des vies. La grippe a provoqué 2300 décès l’an dernier en Occitanie.

Le vaccin contre la grippe est gratuit pour les personnes fragiles
Le vaccin contre la grippe est gratuit pour les personnes fragiles © Maxppp - Sébastien Jarry

Toulouse, France

Se faire vacciner contre la grippe, c'est maintenant ! Comme chaque année à l'approche de l’hiver, l'Assurance Maladie et l'Agence Régionale de santé relancent leur campagne saisonnière de vaccination contre la grippe, jusqu'au 31 Janvier. Un geste qui peut sauver des vies, l'an dernier, la grippe a entraîne 21 000 décès en France, 2 300 décès sur la région Occitanie. Au cours de l’hiver dernier, plus de 130 cas graves de grippe ont été pris en charge par les services de réanimation dans les hôpitaux de la région, 60% touchaient des personnes âgées. Près de 3400 personnes sont passées aux urgences pour une grippe ou un syndrome grippal.

La vaccination est en baisse

Pour les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes atteintes d’une maladie chronique ou les femmes enceintes, la grippe peut entraîner des complications graves pouvant nécessiter une hospitalisation. Hors moins d'une personne à risque sur deux dans la région se fait vacciner, un chiffre en baisse. Se faire vacciner est pourtant la meilleure solution pour se protéger et protéger ses proches du virus.

Le vaccin antigrippe commercialisé cette année est le même que l'an dernier. Or, une étude américaine montre que l'hiver dernier il n'a pas été très efficace, il n'aurait protégé que 20 à 30% des personnes vaccinées. A quoi faut-il s'attendre cette année ? Pour le Docteur Véronique Naheix-Laroche, il faut absolument se faire vacciner, elle dirige le centre de vaccination du CHU Purpan.

Dc Véronique Naneix-Laroche, Directrice du centre de vaccination du CHU Purpan

Le vaccin gratuit pour les personnes fragiles

  • En Occitanie, plus de 1 million de personnes de plus de 65 ans, les personnes atteinte de maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque et respiratoire, etc.) ont reçu un courrier de leur caisse d’assurance maladie les invitant à se faire vacciner. Cette lettre est accompagnée d’un bon de prise en charge à 100% du vaccin.
  • Les femmes enceintes peuvent également profiter la gratuité du vaccin, il suffit de se présenter chez son médecin traitant.
  • Pour les autres, le vaccin coûte 6,10 euros en pharmacie.

La grippe étant imprévisible, il n’est pas possible de prévoir à l’avance son arrivée et son intensité, l’an dernier elle était arrivée précocement dès la mi-décembre. Inutile donc d’attendre que l’hiver arrive, il faut attendre 15 jours après l’injection pour que le vaccin contre la grippe soit efficace. On rappelle enfin que se laver les mains est une arme efficace pour se protéger du virus de la grippe.

L’Agence Régionale de Santé d’Occitanie invite les professionnels de santé à se faire vacciner contre la grippe, dans les maisons de retraites, les hôpitaux ou les centres pour personnes handicapées, pour se protéger eux même et surtout leurs patients. Leur taux de vaccination reste insuffisant. L’hiver dernier , près de 150 cas groupés d’infections respiratoires aigües ont été pris en charge dans les Ehpad de la région.