Santé – Sciences

La CPAM de la Gironde accuse des infirmiers de fraude

Par Noémie Bonnin, France Bleu Gironde jeudi 10 septembre 2015 à 7:00

Plusieurs procédures contre des infirmiers sont en cours. (Photo d'illustration)
Plusieurs procédures contre des infirmiers sont en cours. (Photo d'illustration) © Max PPP

Plusieurs procédures sont en cours, devant les conseils de discipline de l’Ordre des infirmiers. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie dénonce des mauvaises facturations, et des déclarations erronées.

« Ces professionnels sont contrôlés parce qu’ils ont été identifiés comme particulièrement déviants » explique Isabelle Ledamoisel, la directrice des affaires juridiques de la CPAM à Bordeaux. « La Caisse de la Gironde, comme les autres caisses en France, mène cette politique de répression des fraudes. C’est ce qu’attendent aussi les assurés sociaux : que les fonds qui nous soient confiés soient versés à bon escient. »

"Les infirmiers connaissent les règles" dit la CPAM

Plusieurs procédures sont donc en cours. Des infirmiers de Cenon, de Villenave d'Ornon, de Talence, de Gradignan se sont retrouvés devant la Chambre disciplinaire de la région Aquitaine de l’Ordre national des infirmiers. Souvent, les sommes demandées atteignent plusieurs dizaines de milliers d’euros.

« Les infirmiers pratiquent des soins, mais ne sont pas au fait des règles juridiques » défend de son côté maître Henri-Michel Gata, avocat bordelais. « Les infirmiers ne veulent pas frauder. Il y a peut-être une incompréhension des règles, certainement un manque flagrant d’information de la part des infirmiers. Mais l’immense majorité n’entend pas frauder. Ce sont des gens qui se retrouvent complètement abattus, qui baissent les bras, arrêtent leur activité, ou continuent de travailler avec la boule au ventre. »

"Les infirmiers ne veulent pas frauder" affirme leur avocat

Selon la CPAM de la Gironde, trois millions d’euros sont récupérés chaque année dans notre département, suite aux contrôles de l’ensemble des acteurs de la santé.