Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La découverte d'une planète "monstre" remet en cause les connaissances sur la formation des planètes

mercredi 1 novembre 2017 à 12:04 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Des astronomes ont découvert une planète géante en orbite autour d'une étoile naine, selon un communiqué scientifique paru mardi. Une planète qui, en théorie, ne devrait pas exister.

Un téléscope astronomique (illustration)
Un téléscope astronomique (illustration) © Maxppp - Belpress

C'est une découverte qui pourrait remettre en cause tout le modèle de formation des planètes pensé par les astronomes : une planète "monstre" a été découverte en orbite autour d'une étoile naine, peu lumineuse. Un communiqué de la Royal astronomical society (RAS) paru mardi annonce la découverte d'une planète "monstre", similaire à Jupiter.

La découverte a été faite par le réseau de télescopes NGTS, basé au Chili, et cette planète et son étoile ont été baptisées respectivement NGTS-1b et NGTS-1. Elles se situent à environ 600 années-lumière de la Terre. Selon les scientifiques de la RAS, "la découverte de NGTS-1b nous a réellement surprise".

La planète fait un quart de la taille de son étoile

En effet, si l'on se fie aux principes scientifiques de la formation des planètes, cette planète ne devrait tout simplement pas exister. En théorie, les petites étoiles peuvent former des planètes rocheuses, mais pas de planètes géantes comme celle-ci. Or cette planète "monstre" fait à peu près la taille de Jupiter, alors que son étoile-hôte fait la moitié de la taille du soleil.

"Le rayon de la planète fait environ 25% de son étoile (...), à titre de comparaison, Jupiter ne représente qu'environ 10% du rayon de notre soleil".

La planète "était difficile à débusquer car son étoile parente est vraiment petite et peu lumineuse", explique l'un des scientifiques qui ont étudié ces astres. Autre élément étonnant : la proximité de la planète avec son étoile-hôte. La distance qui les sépare représente seulement 3% de celle qui sépare la Terre et le Soleil. Résultat, elle fait le tour de son étoile en seulement deux jours et demi.