Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La demande d'oxygène dans les hôpitaux d'Île-de-France "proche du niveau de la première vague"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

LA NOUVELLE ÉCO - Selon le directeur général de la branche santé d'Air Liquide, entreprise basée à Gentilly, la consommation d'oxygène des hôpitaux franciliens est "proche du niveau de la première vague du Covid-19, "en augmentation semaine après semaine".

Approvisionnement d'Air Liquide Santé France dans un hôpital
Approvisionnement d'Air Liquide Santé France dans un hôpital © Radio France - Philippe Modol

C'est une entreprise clé, extrêmement sollicitée depuis le début de la crise Covid : Air Liquide (siège social à Paris) fabrique des 'gaz médicaments', notamment de l'oxygène ultra pur à destination des hôpitaux. L'oxygénothérapie renforcée est en effet une des manières de prévenir les détresses respiratoires liées au Covid-19, la ministre Roselyne Bachelot a par exemple eu le droit à ce traitement, il y a quelques semaines. 

Depuis un peu plus d'un an, la demande en oxygène 'médicament' des hôpitaux est donc extrêmement forte. Cette consommation est un indicateur de l'ampleur de la pandémie dans telle ou telle zone. Selon Régis d’Hérouville, le Directeur Général d'ALSF, Air Liquide Santé France, branche basée à Gentilly, la demande en oxygène des hôpitaux franciliens est aujourd'hui "proche du niveau de la première vague et en augmentation constante".

Comment l'oxygène arrive dans les hôpitaux ? Interview de Régis d'Hérouville, DG de la branche santé d'Air Liquide

L'oxygène est produit par Air Liquide dans sept unités de production réparties en métropole. "On aspire l'air que vous respirez, on sépare l'azote de l'oxygène, ce qui permet de sortir de l'oxygène très pur, à 99,5%", explique Régis d'Hérouville. L'oxygène est transporté sous forme liquide, un litre correspond à 800 litres d'oxygène gazeux, ce qui permet de fournir des hautes doses aux hôpitaux. Des camions cryogéniques amènent l'oxygène liquide dans les cuves situées à l'entrée (voir photo). Des cuves sous haute surveillance, surtout dans cette période. "On surveille cela de très près et on est en lien avec les établissements de santé et les agences régionales pour pouvoir ajuster notre production"

Certains établissements hospitaliers ont multiplié leur demande d'oxygène par 5 ou 6 depuis le début de la pandémie, mais Air Liquide s'ajuste : "Les employés ont augmenté leur temps de travail, nous avons les moyens d'encore augmenter nos capacités de production, l'approvisionnement en oxygène n'est pas un problème", rassure Régis d'Hérouville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess