Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La dernière journée des États généraux du film documentaire de Lussas annulée après un cas de Covid-19

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les organisateurs des États généraux du film documentaire de Lussas (Ardèche) ont dû annuler la dernière journée ce samedi après la découverte d'un cas de Covid-19 parmi les bénévoles. Douze personnes sont placées sous quarantaine.

Une partie du pôle documentaire à Lussas
Une partie du pôle documentaire à Lussas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

La 32e édition des États généraux du film documentaire de Lussas en Ardèche restera dans les annales. Alors que les organisateurs ont dû fortement limiter la jauge des participants, ils ont également été contraints d'annuler la dernière journée ce samedi après la découverte d'un cas de Covid-19 parmi les bénévoles

"La culture a quand même gagné" - Jean-Marie Barbe, chargé du développement à Tënk

En début de semaine, une bénévole a eu de la fièvre. Placée en quarantaine, elle a passé un test ce jeudi qui s'est révélé positif le lendemain en fin de journée. En lien avec l'Agence Régionale de Santé, les organisateurs ont donc préféré annuler la dernière journée de l'événement. Cette jeune femme est repartie chez elle à Marseille. Elle était en lien avec la régie et n'aurait donc pas côtoyé le public présent sur place. 

Pascale Paulat, déléguée générale rectifie les chiffres annoncés ce dimanche. Douze personnes, appartenant au premier cercle de ses relations, sont placées en quarantaine et seront testées le 27 août. "On n'est pas très inquiets mais il faut quand même vérifier qu'il n'y ait pas de contamination", explique Jean-Marie Barbe. 

Au lieu d'accueillir 5500 personnes, la jauge a été réduite cette année à 390 personnes. Depuis ce lundi, deux salles de cinéma, contre six en temps normal, n'ont pu accueillir qu'une cinquantaine de personnes chacune. "À part cet incident qui nous a sur le coup un peu ébranlés, on est malgré tout content de cette édition. Tant mieux qu'on ait pu la réaliser. La culture a quand même gagné", se réjouit Jean-Marie Barbe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess