Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : hausse de salaires anticipée pour les soignants

-
Par , France Bleu

Programmée pour mars 2021, la deuxième revalorisation des salaires des soignants est avancée annonce le Premier ministre Jean Castex ce jeudi. Initialement prévue en mars 2021, elle tombera "d'ici la fin de l'année".

Jean Castex annonce que la deuxième augmentation de salaire des soignants interviendra avant fin 2020 et non plus au 1er mars 2021
Jean Castex annonce que la deuxième augmentation de salaire des soignants interviendra avant fin 2020 et non plus au 1er mars 2021 © Maxppp - L. Marin

Alors que les hospitaliers sont appelés à se mobiliser ce jeudi face aux manques de moyens et les espoirs déçus du Ségur de la santé, Jean Castex a annoncé une augmentation générale des salaires de 93 euros net pour les personnels hospitaliers, hors médecins, "avant la fin de l'année". Cette hausse des salaires devait intervenir au 1er mars 2021, mais "au regard de la situation" sanitaire, "elle interviendra plus tôt", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron pour tenter de juguler la progression de l'épidémie de coronavirus. Cette augmentation interviendra après une première hausse de 90 euros net au 1er septembre. Dans le cadre du Ségur de la santé, deux millions de soignants doivent percevoir plus de 200 euros par mois, à l'hôpital et dans les Ehpad, "au profit des hommes et des femmes qui font notre système de santé" a appuyé Jean Castex. L'idée est de "renforcer l'attractivité de ces professions".

Une indemnité pour les agents hospitaliers qui devront travailler pour raison de service 

Jean Castex a aussi anticipé les besoins en personnels et des congés qui pourraient être annulés face à la deuxième vague de coronavirus. "Pour reconnaître leur engagement dans les jours et les semaines à venir", une indemnité sera versée à ceux qui n'auront pas pu prendre leurs congés. Elle ira de 110 à 200 euros brut par jour aux agents qui seront mobilisés par nécessité de service dans les jours et semaines à venir. Parallèlement, une enveloppe de 100 millions d'euros sera allouée aux Agences régionales de santé "pour mieux organiser la gestion des ressources humaines".  

A ce stade, aucune annonce n'a été formulée pour les personnels des services médico-sociaux, mobilisés depuis plusieurs semaines pour toucher eux aussi la prime de 183 euros promise aux soignants. Des grèves, des manifestations, ont déjà eu lieu partout en France, sans pour l'instant ne faire réagir l'exécutif qu campe sur l'accord signé à la mi-juillet à l'issue du Ségur de la santé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess