Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La fermeture provisoire de la maternité de l'hôpital de Mayenne fait polémique sur les réseaux sociaux

-
Par , France Bleu Mayenne

Par manque de médecins anesthésistes, la maternité du centre hospitalier du Nord-Mayenne a suspendu les accouchements pour trois semaines. Une décision que dénonce l'association de défense de l'hôpital public "Audace 53".

l'hôpital de Mayenne
l'hôpital de Mayenne - capture d'écran

Mayenne, France

En ce premier jour de la nouvelle année, c'est un sujet très sensible qui provoque la polémique : la fermeture provisoire de la maternité de l'hôpital de Mayenne. Le département étant déjà le 3ème désert médical de France, cette décision alimente forcément les discussions, parfois virulentes.

Blandine, une jeune maman qui a donné naissance au premier bébé mayennais de 2019, confie à France Bleu Mayenne son désarroi, elle qui connait des femmes enceintes qui devaient accoucher à Mayenne avant d'être réorientées sur Laval : "Je ne comprends pas qu'on puisse arrêter tout ça pour des raisons financières. C'est dur à entendre". 

Sur le réseau social twitter, une vive passe d'armes a opposé un internaute à l'association Audace 53. Le premier comprend la décision : "Mayenne c'est à 30 minutes de Laval et faut-il maintenir une maternité qui ne fait que 2 accouchements par jour en moyenne" écrit-il. 

Une position incompréhensible pour l'association : "allez dire ça aux habitants du nord-Mayenne qui se trouvent à une heure ou plus de Laval. Statistiquement à plus de 45 minutes d'un hôpital, on est en danger" réplique-t-elle.

Le syndicat Force Ouvrière et Audace 53 redoutent le même scénario qu'au Blanc dans l'Indre - une fermeture définitive de la maternité - et dénoncent le silence de nombreux élus mayennais. 

Les députés Guillaume Garot et Yannick Favennec ont proposé de jouer les médiateurs pour tenter de résoudre cet épineux problème de santé publique. 

Le personnel de l'hôpital de Mayenne se réunira ce jeudi 3 janvier en assemblée générale. 

►►Découvrez la conversation numérique particulièrement orageuse sur twitter