Infos

La fibromyalgie, maladie encore mal-connue, traitée au Pôle Santé Sud du Mans

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine mercredi 5 octobre 2016 à 19:01

La fibromalgie, une maladie qui commence à sortir de l'ombre
La fibromalgie, une maladie qui commence à sortir de l'ombre © Maxppp - Philippe de Poulpiquet (photo d'illustration à droite)

La fibromyalgie se manifeste par des douleurs chroniques et une fatigue intense. Elle touche 2 à 5% de la population, surtout des femmes. Pour mieux soigner cette maladie, le Pôle Santé Sud du Mans s’est doté d’une machine pour stimuler le cerveau.

Mal à la tête et mal dans toutes les parties du corps. La fibromyalgie présente de nombreux symptômes, souvent difficiles à déceler. Claudine, une Fléchoise de 61 ans témoigne : « toute l’année, je suis fatiguée. Les douleurs sont permanentes et diffuses. Par exemple le matin, je peux me lever en ayant mal aux cervicales, à la tête ou aux genoux ». La fibromyalgie est difficile à déceler car il n’existe pas de test biologique spécifique et que les signes ressemblent à ceux d’autres maladie. Claudine, qui dit ainsi souffrir depuis une quarantaine d’années le confirme : « tant qu’on ne savait pas ce que c’était, on me prenait pour une folle! La preuve : tous les examens que j’ai passés étaient négatifs : IRM, radios, prises de sang… Pour les médecins, ça se passait dans ma tête ! »

"Vous perdez votre sourire, votre joie de vivre"

Les symptômes de la fibromyalgie sont pénibles et invalidants. Ils peuvent entraîner un risque d’isolement. C’est la raison pour laquelle association s’est montée en Sarthe. Fibr’espoir propose notamment des groupes de parole. Ces temps d'échanges sont importants car les malades ont tendance à se replier sur eux-mêmes, que ce soit dans un contexte familial, amical ou au travail, constate la présidente de cette association. Pour Catherine Serpin, « c’est souvent l’incompréhension dans l’entourage professionnel, étant donné que la maladie n’est pas visible et que les personnes qui en souffrent n’ont pas forcément envie de l’expliquer ». La responsable, elle-même atteinte de la maladie, poursuit : « vous êtes mal perçus car vous avez perdu votre sourire, votre joie de vivre. C’est très difficile ! »

Régime alimentaire et stimulation du cerveau

Le remède à la fibromyalgie ne vient pas nécessairement de la médecine traditionnelle. D'autres pistes doivent être explorées, explique Florence Juhel-Voog. « Il existe quelques patients dont l’état peut être améliorés par des antidépresseurs ou des antalgiques. Mais souvent, les malades ne tolèrent pas bien ces médicaments », constate le médecin, spécialiste de la fibromyalgie au Pôle Santé Sud du Mans. « Alors on essaye de développer d’autres techniques par exemple, une prise en charge nutritionnelle (sous forme notamment de régime sans gluten, ndlr). Et par ailleurs la clinique a acquis une machine qui permet de stimuler à travers la boite crânienne le cerveau pour essayer d’atténuer les douleurs, la fatigue etc… »

Sur le plan législatif, les choses avancent doucement. La commission d'enquête parlementaire sur la fibromyalgie doit rendre son rapport la semaine prochaine. L'enjeu: permettre une meilleure reconnaissance de cette maladie et donc une réelle prise en charge, y compris lorsque les patients doivent cesser leur travail.

Contact: ASFE: Actions Solidarité Fibr'Espoir assoASFE@hotmail.com - Facebook: www.facebook.com/echofibromyalgie

Partager sur :