Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La galère pour obtenir un rendez-vous de vaccination contre le Covid-19 en Limousin

-
Par , , France Bleu Limousin

La vaccination des plus de 75 ans a commencé ce lundi partout en France. Enfin pour ceux et celles qui ont réussi à avoir un rendez-vous. En Limousin beaucoup n'y sont pas parvenus malgré leurs efforts. Les différentes plateformes pour ces prises de rendez-vous ont été saturées.

A la salle de l'Auzelou à Tulle deux lignes de vaccination étaient en œuvre pour ce premier jour. 26 personnes ont pu être vaccinées
A la salle de l'Auzelou à Tulle deux lignes de vaccination étaient en œuvre pour ce premier jour. 26 personnes ont pu être vaccinées © Radio France - Philippe Graziani

La salle de l'Auzelou à Tulle a été transformée en centre de vaccination contre le Covid-19. Ce lundi, premier jour de la vaccination des plus de 75 ans, 26 personnes y avaient rendez-vous. Elles ont eu de la chance ou surtout s'y sont prises très tôt, dès l'ouverture vendredi des plateformes de rendez-vous. Comme Janine. "Le jour même mon fils a téléphoné. J'ai eu mon rendez-vous deux jours après. Je m'attendais à plus loin".

Les plateformes saturées

Jean n'a pas eu cette chance. Il est venu tout de même à la salle de l'Auzelou pour essayer d'avoir sur place un rendez-vous. En désespoir de cause. "Il faut passer par la plateforme pour avoir un rendez-vous. Mais c'est saturé. J'ai pas pu les avoir". Effectivement toutes les plateformes, téléphoniques ou Internet, ont été prises d'assaut. Comme par exemple le numéro mis en service par le département de la Corrèze qui a reçu 1.400 appels dès le premier jour. 

Les centres de vaccination de la Corrèze et la Haute-Vienne n'ont plus aucune place disponible pour la première semaine de vaccination des plus de 75 ans contre le Covid 19.
Les centres de vaccination de la Corrèze et la Haute-Vienne n'ont plus aucune place disponible pour la première semaine de vaccination des plus de 75 ans contre le Covid 19. © Radio France - Nathalie Col

2.000 vaccinations par semaine en Corrèze

De fait en Corrèze on ne peut plus obtenir de rendez-vous avant le 14 février. L'ARS assure cependant que d'autres plages de rendez-vous seront ouvertes dès le milieu de cette semaine et ainsi de suite toutes les semaines. "Le nombre de plages dépend du nombre de vaccins dont on dispose sur le département" précise la directrice départementale Sophie Girard. Qui annonce par ailleurs l'ouverture de deux centres supplémentaires de vaccination dans les prochains jours en Corrèze, à Beynat dès mercredi et à Meymac lundi prochain. Cela fera dix centres au total pour la Corrèze et ça devrait permettre de vacciner environ 2.000 personnes par semaine. Sachant qu'il y a dans le département 33.000 personnes de plus de 75 ans. 

Des centres de vaccination injoignables aussi en Haute-Vienne

En Haute-Vienne, il était impossible ce lundi de joindre l'un des six centres centres de vaccination contre le Covid 19. La ville de Limoges, qui a lancé sa propre plateforme téléphonique, a également du la suspendre après avoir reçu 1.200 appels en quatre jours. Ces 1.200 personnes pré-inscrites commencent à être recontactées pour leur fixer un rendez-vous au centre communal de vaccination, qui débutera les injections contre le Covid 19 ce mercredi. "Nous pourrons y vacciner environ 320 personnes par semaine" précise Bernard Bertin, le directeur de la santé à la mairie de Limoges. Il estime donc qu'il faudra trois semaines pour résorber la file d'attente. Sans compter les nouvelles demandes qui arriveront lorsque le numéro sera remis en service.

On fonctionne à flux tendu, voir hyper tendu ! - Benoît Elboode de l'ARS Nouvelle-Aquitaine

D'autres sites de vaccination sont à l'étude à Limoges. C'est d'ailleurs le cas dans toute la grande région précise Benoît Elleboode, le directeur de l'Agence régionale de Nouvelle-Aquitaine où l'on en recense actuellement 90. Tous les centres de vaccination fonctionnent "à flux tendu, voire hyper tendu" reconnait encore Benoît Elleboode, car il n’est pas question de fixer un rendez-vous si on n’est pas sûr d’avoir assez de doses et assez de médecins ou infirmières pour faire les injections. Des créneaux de vaccination d’urgence sont aussi réservés aux établissements de santé et aux médecins traitants pour faire passer en priorité les plus fragiles, parmi les plus de 75 ans et les personnes à très haut risque.

La carte des centres de vaccination en Haute-Vienne et en Corrèze

Choix de la station

À venir dansDanssecondess