Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

La gastro déboule en Dordogne; La pharmacie de garde ce dimanche 29 décembre à Bergerac a été prise d'assaut

-
Par , France Bleu Périgord

La pharmacie de la place de l'église à Bergerac a été prise d'assaut ce dimanche 29 décembre. Seule pharmacie ouverte à Bergerac, elle a accueilli 190 personnes dont une centaine pour des nausées, des vomissements et des diarrhées : Les symptômes de la gastro-entérite qui sévit en Dordogne.

Catherine largo était seule dans sa pharmacie de Bergerac ce dimanche 29 décembre où elle a vu défiler 190 personnes dont une centaine pour la gastro.
Catherine largo était seule dans sa pharmacie de Bergerac ce dimanche 29 décembre où elle a vu défiler 190 personnes dont une centaine pour la gastro. © Radio France - Corinne Duval

Bergerac, France

L'épidémie de gastro fait une entrée fulgurante en Nouvelle Aquitaine et notamment en Dordogne. Pour preuve, la pharmacie de la place de l'église à Bergerac, seule pharmacie ouverte dans la ville ce dimanche 29 décembre a accueilli 190 personnes dont une centaine pour des symptômes de gastro-entérite. 

La semaine dernière, le réseau Sentinelles a placé la Nouvelle-Aquitaine en rouge. Grâce aux données transmises par les médecins et pédiatres qui le composent et surveillent en permanence plusieurs indicateurs de santé. Le réseau a estimé à 225 cas pour 100 000 habitants. Comme chaque année, l'épidémie apparaît au moment des fêtes, du fait du changement de régime alimentaire, du rapprochement familial dans un cadre fermé.

Un virus très "dérangeant" mais pas méchant.

Seules les personnes fragiles (nourrissons, personnes âgées ou atteintes de maladie) doivent impérativement consulter un médecin ou se rendre aux urgences. Catherine Lago, pharmacienne à Bergerac explique que_"l'essentiel est de boire beaucoup d'eau en petites quantités mais jusqu'à deux litres par jour, pour éviter la déshydratation_. On peut prendre de l'Immodium pour arrêter les vomissements, du Spasfon pour les maux de ventre et les diarrhées.  Il faut éviter les laitages, les fruits et légumes frais, manger du riz ou des bananes".

"Rester chez soi" est ce qu'il y a de mieux à faire.

Le virus de la gastro est extrêmement contagieux et virulent.  il faut donc éviter de se mettre en contact avec d'autres personnes. Ne pas se rendre au travail. Se laver les mains régulièrement. Et, surtout, oublier d'embrasser tous les participants du réveillon du nouvel an. 

Reportage dans la pharmacie du centre de Bergerac qui a vu défiler 190 personnes ce dimanche 29 décembre dont une centaine pour la gastro

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu