Santé – Sciences

La gastro-entérite est de retour en Bourgogne-Franche-Comté

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne jeudi 20 octobre 2016 à 15:48

Armoire à pharmacie
Armoire à pharmacie © Radio France - Jeanne marie Marco

L'Hiver n'est pas encore là que la gastro-entérite s'installe déjà dans la région.En Bourgogne / Franche-Comté, on a dépassé le seuil épidémique.

Toujours aussi fidèle la gastro ? A priori oui. Elle devance même l'appel cette année avec déjà un nombre de personnes touchées impressionnant. En Bourgogne - Franche-Comté, on a même dépassé le seuil épidémique. Alors pour éviter de se contaminer en famille ou au travail, petit rappel des consignes d'hygiène avec le docteur Alexis Derougemont, médecin biologiste au CHU de Dijon et (l'un des) responsable(s) du centre national de référence pour les virus entériques.

"Tout d'abord, faire un lavage soigneux et systématique des mains, ça permet de réduire considérablement le taux d'incidence des infections quelques soient, gastro-entérite ou respiratoires parce que ce sont des virus très résistants qu'on retrouve sur les surfaces. On peut facilement se contaminer par rapport à une surface qui a été souillée par un virus et après on le porte à la douche et on va contaminer. Donc déjà, bien se laver les mains. Le savon marche très bien. C'est parfait. Il faut le faire systématiquement après être aller aux toilettes, lorsqu'on nettoie par exemple les fesses d'un nourrisson qui a la diarrhée ou si vous êtes en contact avec des vomissures.

Il faut savoir que quelqu'un qui vomît, projette des particules du virus un peu partout qu'on va retrouver dans l'air et qui peut vous contaminer si vous êtes à moins de deux mètres. L'environnement, c'est quelque chose qu'on peut maîtriser. Il faut notamment penser à bien désaffecter les objets et les surfaces ou les objets qui ont été manipulés ou souillés par quelqu'un qui a la diarrhée. L'idéal, c'est plutôt utiliser de la javel qui va permettre de tuer de manière plus efficace les virus."

Attention aux nourrissons

La gastro-entérite n'est pas agréable pour les adultes mais c'est encore plus dangereux pour les enfants, notamment les tout petits, en dessous de 2 ans. Le risque majeur est la déshydratation et quand l'enfant a perdu 8% de son poids (ce qui peut aller très vite), la situation est grave.

En fait, il n'y a pas de pic par rapport à la moyenne des 10 dernières années mais comme on a rabaissé récemment le chiffre par rapport à 100 000 habitants pour parler d'épidémie, en sonne l'alerte mais il n'y a pas d'augmentation des cas par rapport à un mois d'octobre normal.

  - Visactu
© Visactu -

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :