Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Loire en rupture de stock de vaccin contre la grippe

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le département de la Loire n'échappe pas à la tendance : il est quasiment impossible ces jours-ci de trouver un vaccin contre la grippe. Les pharmacies sont en rupture d'approvisionnement et devraient commencer à recevoir de nouveaux stocks la semaine prochaine.

La Loire en rupture de vaccin contre la grippe.
La Loire en rupture de vaccin contre la grippe. © Maxppp - VALENTINE CHAPUIS

Les vaccins contre la grippe ont été pris d'assaut dès l'ouverture de la campagne de vaccination cette semaine. Principale raison de ce succès inattendu : le fait qu'il réduirait les chances d'attraper le Covid, en plus bien entendu de protéger contre la grippe saisonnière. Les pharmacies ont donc été dévalisées mais elles vont être progressivement réapprovisionnées explique Olivier Rozaire, président de la chambre syndicale des pharmaciens de la Loire : "En deux jours, la plupart des pharmacies ont vendu ce qu'elles vendaient sur la totalité du mois d'octobre. La grande majorité des pharmacies n'en n'ont plus. On a essayé d'accélérer la chaine logistique mais les contraintes font qu'on ne peut pas réapprovisionner tout le monde très rapidement."

Des ventes multipliées quasiment par dix par rapport à 2019

Dans sa pharmacie, au premier jour de la campagne de vaccination en 2019, Olivier Rozaire avait vendu 22 vaccin. Cette année il en a écoulé 181. Une situation absolument imprévisible rappelle-t-il : "Les vaccins sont commandés par les pharmaciens en janvier, en amont de la production. En janvier 2020 il n'y avait pas de pandémie de Covid et on avait du mal à imaginer ce qui allait se passer. On a donc fait nos commandes comme d'habitude. Le mois d'octobre n'est pas le mois où les se vaccinent le plus. Cette année a tout bouleversé. Les ventes ont été quasiment multipliées par 10 dans les premiers jours. On est donc tombé en rupture mais la chaine logistique suit son cours et on va de nouveau avoir des vaccins la semaine prochaine".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess