Santé – Sciences

La Courtine : la maison de santé trouve son rythme de croisière

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse lundi 18 janvier 2016 à 22:20

La maison de santé de La Courtine peut accueillir un deuxième médecin
La maison de santé de La Courtine peut accueillir un deuxième médecin © Radio France - Valérie Mosnier

Ouverte il y a un an, le 19 janvier 2015, la maison de santé de La Courtine accueille un médecin généraliste, un cabinet d'infirmières et depuis le mois de novembre, un kiné.

Située à côté de l'ancienne gare de La Courtine, la maison de santé (qui dépend du Pôle de santé de Haute-Corrèze) vient de voir arriver un nouveau praticien. Alexandru Roman est kiné, originaire de Roumanie, il travaille en France depuis six ans. Assistant dans un cabinet à Ussel, il a décidé de se mettre à son compte et ne le regrette pas. sa femme, qui fait des études, elle aussi de kiné, devait le rejoindre à l'été 2017. 

Alexandru Roman travaille avec tous les équipements d'un kiné - Radio France
Alexandru Roman travaille avec tous les équipements d'un kiné © Radio France - Valérie Mosnier

Pour favoriser son installation, la communauté de communes des sources de la Creuse a pris en charge une partie de l'équipement du professionnel. Travailler en groupe avec un médecin généraliste et des infirmières a aussi beaucoup compté dans son choix. 

Une piste pour l'installation d'un dentiste

Le Docteur Thierry Quesnel a fait partie des premiers à s'installer il y a un an

La maison de santé de La Courtine a encore des bureaux vides. Elle peut accueillir un deuxième médecin généraliste, mais la priorité actuellement c'est le recrutement d'un dentiste. 

Actuellement le dentiste le plus proche est à Ussel, c'est à dire 20 minutes de route. Cette arrivée permettrait de mutualiser le salaire d'une secrétaire. Franck Bado, le directeur du Pôle de Santé Haute Corrèze, dont dépend la Maison de Santé de La Courtine, a peut être une piste. Il s'agit d'un professionnel diplômé à  Perpignan, qui a beaucoup travaillé à l'étranger, qui serait prêt à revenir en France et à s'installer en milieu rural, un environnement qu'il connaît. Ce professionnel accepterait également de se former à la technique du protoxyde d'azote, appelé "gaz hilarant", c'est un anesthésiant qui permet de calmer un peu la personne qui a des troubles du comportement, pour lui procurer des soins dentaires. La maison de santé de La Courtine est située sur le territoire de Haute-Corrèze où il y a beaucoup d'établissements de la Fondation Jacques Chirac, qui accueillent toute personne handicapée mentale, physique ou atteinte de polyhandicaps graves, quels que soient son âge et ses origines et pour la durée souhaitée, selon sa demande.