Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La maternité de l'hôpital de Mayenne pourrait finalement rouvrir plus tôt que prévu

-
Par , France Bleu Mayenne

La direction de l'établissement avait avancé la date du 21 janvier. 3 semaines sans accouchements et des femmes enceintes réorientées vers Laval notamment. La réouverture de la maternité de Mayenne pourrait finalement être avancée de quelques jours. Explications.

Illustration maternité
Illustration maternité - © Polyclinique de Limoges

Mayenne, France

La maternité de Mayenne pourrait rouvrir aux alentours du 15 janvier selon nos informations, au lieu du 21 janvier comme annoncé initialement. L'Agence Régionale de Santé, l'ARS, et Michel Angot, le maire de la ville, qui est également le président du conseil de surveillance de l'hôpital, travaillent activement pour recruter le personnel manquant. 

Manque d'anesthésistes

La maternité a besoin de médecins anesthésistes. Il y en avait quatre l'an dernier, il n'y en a pas plus à ce jour. Ce qui a poussé la direction à la fermer provisoirement pour des raisons de sécurité. Une solution de remplacement serait donc sur le point d'aboutir. D'autres pistes sont étudiées, si une situation identique devait malheureusement se reproduire, comme un partenariat avec le CHU de Rennes qui dispose de gros moyens humains et matériels.

Car Michel Angot nous a confié qu'il n'accepterait pas que le centre hospitalier du nord-Mayenne ne devienne qu'un établissement de campagne, de proximité, sans maternité et sans chirurgie. Une crainte partagée par les usagers, le personnel et l'association de défense de l'hôpital public AUDACE 53.

Assemblée générale du personnel soignant

"Que la réouverture soit provisoire, c'est ça l'inquiétude" selon un syndicaliste. "Est-ce qu'il s'agit d'un ballon d'essai pour voir comment on pourrait se passer de cette maternité et concentrer les accouchements, les naissances dans des établissements plus importants comme celui de Laval ?" s'interroge le président de l'association, Pascal Grandet qui promet une réaction vigoureuse à cette situation. 

Le personnel soignant qui démarre, par ailleurs, la mobilisation pour sauver la maternité : il se réunira ce jeudi après-midi 3 janvier en assemblée générale.