Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le service pédiatrie et la maternité du Centre hospitalier du Forez à Montbrison sont en danger

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le service pédiatrie de l'hôpital du Forez à Montbrison est en danger. Un des deux pédiatres actuellement en poste va s'en aller au cours de l'été. Cela pourrait conduire à la fermeture du service pédiatrie et de la maternité. L'hôpital a deux nouvelles pistes pour remplacer la pédiatre.

Le service pédiatrie risque de fermer en octobre faute de médecin
Le service pédiatrie risque de fermer en octobre faute de médecin © Radio France - Fabrice Hawkins

Montbrison, France

Le Centre hospitalier du Forez cherche un pédiatre depuis des mois. L'un des deux pédiatres a annoncé son départ pour cet été. L'hôpital doit absolument le remplacer avant le mois d'octobre, sinon le service pédiatrie va fermer, or la maternité ne peut pas fonctionner sans le service de pédiatrie.

Deux nouveaux candidats pour le poste

Après l'essai non concluant d'un pédiatre, le directeur par intérim de l'hôpital, Philippe Giouse, a reçu récemment deux nouvelles candidatures : "un médecin va venir faire un test pendant quelques jours au début du mois de juillet pour découvrir l'établissement", explique-t-il. Philippe Giouse a aussi été sollicité par un couple de médecins normands. Ils se sont manifestés après avoir vu la vidéo du personnel de l'hôpital qui a fait le buzz et qui appelle les pédiatres à venir travailler dans la commune de 15.000 habitants. 

"C'est encourageant et on espère qu'il y en a d'autres puisque les cabinets avec lesquels on travaille continuent à chercher", affirme le directeur. Du côté du personnel, on garde espoir. Marion est sage-femme : "forcément on se sent menacé, mais on ne pense pas à la fermeture car on a un beau pôle mère-enfant et une super équipe qui travaille bien".

Je ne sais pas comment je vais faire, mais ça craint"- Marie, enceinte de cinq mois

Au pied du pôle mère-enfant de l'hôpital, des femmes enceintes garent leurs voitures avant de se presser dans le vestibule de l'établissement de santé. Toutes ne sont pas au courant des difficultés rencontrées par le service pédiatrie. La perspective de la fermeture de la maternité leur fait peur. Marie doit accoucher en octobre : "je ne sais pas comment je vais faire, mais là ça craint. Je ne vais pas pouvoir aller à Saint-Étienne et à Feurs, où j'habite, il n'y a pas de maternité", regrette la jeune femme. Une autre future maman, qui se prénomme aussi Marie, habite juste à côté du centre hospitalier du Forez. Elle non plus ne se voit pas accoucher à Saint-Étienne, "parce que c'est une plus grosse structure. Ça ressemble à une usine, ça fait moins envie".