Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La météorite tombée en Ardèche reste introuvable

mercredi 6 mars 2019 à 2:13 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Les recherches de la météorite tombée sur la commune de Sceautres, sur le plateau du Coiron (Ardèche), n'ont rien donné ce week-end. Le caillou n'est pas plus grand qu'une balle de golf. Cette météorite est tombée mercredi en Drôme-Ardèche et pourrait avoir une valeur scientifique inestimable.

La météorite au-dessus de Beaumont-les-Valence le 27 février
La météorite au-dessus de Beaumont-les-Valence le 27 février - Image réseau Fripon

Sceautres, France

La commune de Sceautres sur la façade sud du plateau du Coiron est une commune de moyenne montagne, très vallonnée. On y trouve des landes, des pierriers, des bois et des prairies. Pas facile donc de chercher un caillou de la taille d'une balle de golf. Ce caillou recherché si activement, c'est la météorite tombée mercredi 27 février entre Aubenas et Montélimar. Sa chute a été filmée par une quinzaine de caméras, elle est, depuis, introuvable.

Une partie de la commune de Sceautres - Radio France
Une partie de la commune de Sceautres © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Une météorite de quatre milliards et demi d'années

L'intérêt de cette météorite, c'est son âge. Avec ces quatre milliards et demi d'années, elle a été un témoin de la naissance du système solaire. Elle peut donc apporter des renseignements précieux aux scientifiques sur la nature de la matière lors de la création de notre planète. Or, les météorites que l'on peut étudier sont rares. Beaucoup se disloquent lors de leur entrée dans l'atmosphère, "mais là on pense qu'il en reste quelques centimètres" expliquait François Colas, directeur de recherche à l'observatoire de Paris chargé d'établir la trajectoire de la météorite. 

Une aiguille dans un botte de foin

Les scientifiques sont parvenus à délimiter un périmètre d'un kilomètre carré dans lequel est tombé la météorite. C'est extrêmement précis pour un objet venu du ciel et c'est tout de même très grand lorsque l'on cherche sur le terrain puisque ça fait dix hectares. A Sceautres, les pierres sont plutôt grises, or on sait que la météorite est noire. En tout cas noire à l'extérieur dû à son échauffement lors de sa traversée de l'atmosphère. A l'intérieur la météorite est blanche. Mais le caillou pas plus grand qu'une balle de golf restera difficile à identifier dans cet environnement.