Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, dans deux laboratoires en Touraine ce jeudi

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

La ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, se rend en Touraine ce jeudi 22 avril. Une visite ministérielle qui est notamment liée à la production de vaccins Moderna dans le laboratoire Recipharm de Monts (Indre-et-Loire). Cette ligne de production devrait créer une centaine d'emplois.

Pfizer, Moderna, Astrazeneka .... Quelles différences entre les vaccins ?
Pfizer, Moderna, Astrazeneka .... Quelles différences entre les vaccins ? © Radio France - annie le fleouter

La ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher se déplace en Touraine ce jeudi 22 avril. Une visite ministérielle liée à la crise de la Covid-19et notamment à la production de vaccins dans le laboratoire Recipharm. En effet, le laboratoire situé à Monts (Indre-et-Loire) a été retenu par l'industrie americano-allemande Moderna pour la production de seringues censée accélérer la campagne de vaccination. 

Une centaine de nouveaux emplois pour produire le vaccin Moderna

En compagnie de Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le Parlement, Agnès Pannier-Runacher se rends à Monts, où se trouve le laboratoire Recipharm. Le site prend part à la production du vaccin développé par Moderna. Cette initiative entre dans le cadre des investissements d'avenir (PIA) mis en place par le gouvernement français.

De son côté, Moderna a investi deux millions d'euros pour l’acquisition de deux nouvelles lignes de production stériles : une permettant la fabrication de seringues pré-remplies, l’autre dédiée au remplissage et au conditionnement des flacons. Moderna ne représente que 7,7% des vaccins distribués en France, mais cette nouvelle production devrait combler ce retard et accélérer la mise à disposition de vaccins. Ce projet devrait permettre la création progressive d’une centaine d’emplois dans la région.

Marquer une dynamique dans cette crise

Le but de cette visite est aussi d'instaurer un certain dynamisme dans cette crise sanitaire. Agnès Pannier Runacher se rendra ensuite sur le site Fareva, près d’Amboise. Le laboratoire a été choisi comme fournisseur principal du candidat vaccin à ARN messager pour la société allemande CureVac. Le site d’Amboise produira donc le diluant utilisé dans ce vaccin. Enfin, la ministre passera par le centre de vaccination de Saint-Avertin, près de Tours. Une manière de souligner la mobilisation du personnel mis en place sur les campagnes de vaccination.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess