Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La ministre de la Santé appelle les parents à "ne pas envoyer à l'école un enfant qui a potentiellement la grippe"

vendredi 5 janvier 2018 à 15:45 Par Marina Cabiten, France Bleu

Face à l'épidémie de grippe qui monte en puissance en France, la ministre de la Santé Agnès Buzyn lance un appel aux parents d'élèves vendredi. Elle leur demande de garder les enfants à la maison s'ils ont potentiellement contracté le virus.

Les enfants doivent bien se laver les mains durant l'épidémie de grippe, rappelle le gouvernement
Les enfants doivent bien se laver les mains durant l'épidémie de grippe, rappelle le gouvernement © AFP - MYCHELE DANIAU

L'épidémie de grippe continue de progresser et concerne toutes les régions. Face à cette situation, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a demandé vendredi au CSA de lancer en urgence "une grande campagne d'information" ce week-end, "en prévention de la rentrée scolaire où l'épidémie de grippe risque de se propager dans les écoles". La rentrée scolaire aura lieu lundi partout en France.
 

"Je souhaitais que toutes les familles soient informées sur la nécessité de ne pas envoyer à l'école un enfant qui a potentiellement la grippe et de se laver les mains", a déclaré la ministre de la Santé.
 

11.500 personnes ont été admises aux urgences pour syndrome grippal la semaine dernière, une augmentation de 80 %. Ce sont les plus jeunes qui sont les plus touchés : la moitié des personnes passées aux urgences avaient moins de 15 ans et 25 % étaient des enfants de moins de 5 ans.
 

  - Visactu
© Visactu -