Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La ministre des sports Laura Flessel en visite à Caen

vendredi 6 avril 2018 à 18:32 Par Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La ministre des sports, Laura Flessel, était à Caen vendredi 6 avril pour échanger avec les acteurs du dispositif "sport sur ordonnance". L'ancienne championne olympique a assisté à une séance d'escrime.

La ministre des sports, Laura Flessel, a assiste à un cours d'escrime dans le cadre du dispositif "sport sur ordonnance".
La ministre des sports, Laura Flessel, a assiste à un cours d'escrime dans le cadre du dispositif "sport sur ordonnance". © Radio France - Jean-Baptiste Menanteau

Caen, France

"La dernière fois qu'une ministre des sports est venu à Caen c'était en juillet 1993", relève Aristide Olivier, adjoint aux sports à la ville de Caen, pour saluer la présence de la ministre Laura Flessel. L'ancienne championne olympique d'escrime s'est rendu au complexe sportif de la Haie Vignée, pour s'entretenir avec les acteurs du dispositif "sport sur ordonnance". 

Elle a pu assister à un cour d'escrime en présence d'une dizaine d'élèves, également patients de l'Etablissement public de santé mentale. Ils bénéficient gratuitement de ces cours grâce à ce dispositif, testé dès le mois de mai 2017 par la ville de Caen, et étendu en septembre 2017. Depuis, 105 patients pratiquent régulièrement un sport. La ville de Caen a débloqué 200 000 euros pour financer le sport sur ordonnance. 

Cinq pathologies prises en charge

Une soixantaine de villes a adopté le sport sur ordonnance depuis la parution en décembre 2016 d'un décret l'autorisant. La ville de Caen fait partie des premières a l'avoir adopté. Une mesure qui bénéficie aux patients atteints d'obésité infantile, de diabète de type 2, de dépression, de troubles psychotiques et d'affection de l'appareil locomoteur. Caen fait figure de ville pionnière en ce qui concerne la prise en charge des troubles psychotiques, qui ne font pas partie du dispositif.

La ministre s'est ensuite rendue à Deauville, au Pôle international du cheval, pour assister à la 8ème édition du concours para-équestre de dressage.