Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La moitié des habitants de Picardie souffre d'obésité ou de surpoids, selon Jean-Daniel Lalau, médecin au CHU d'Amiens

lundi 4 mars 2019 à 8:11 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie

Le CHU d'Amiens organise avec l'association "Les Petits Poids" une conférence ce soir sur le thème des aliments ultra-transformés, responsables en partie de certaines maladies, comme l'obésité ou le diabète.

Jean-Daniel Lalau, chef du service d'endocrinologie-nutrition au CHU d'Amiens
Jean-Daniel Lalau, chef du service d'endocrinologie-nutrition au CHU d'Amiens © Radio France - Hajera Mohammad

Amiens, France

"Savons-nous ce que nous mangeons ?" C'est la question qui sera posée ce soir au CHU d'Amiens. Une conférence sur les aliments ultra-transformés y est organisée avec l'association de patients "Les Petits Poids" et le Centre Spécialisé Obésité (CSO) du CHU.

Obésité, maladies cardio-vasculaires et cancers

Le professeur Jean-Daniel Lalau, chef du service d'endocrinologie-diabétologie-nutrition de l'hôpital fait partie des intervenants.  Pour lui, il n'y a aucun doute, les aliments ultra-transformés ont forcément un impact sur notre santé. Ils peuvent entraîner des "maladies cardio-vasculaires et cancers"

Un aliment transformé est un aliment qui comporte plusieurs conservateurs, mais aussi celui dans lequel "on va ajouter des graisses, des sucres, du sel". Autant d'additifs qui vont jouer dans le développement de l'obésité et de surpoids également. "En Picardie, la moitié de la population est en surpoids ou en obésité", affirme le professeur. La région des Hauts-de-France est l'une des plus touchées par ces problématiques de santé. "Il faut aussi mettre en exergue des facteurs économiques, sociaux, éducatifs", précise Jean-Daniel Lalau. 

Les ménages les plus fragiles sont les plus touchés

Les produits les plus bourrés en additifs sont souvent des produits de "premier prix", sollicités par les ménages les plus fragiles économiquement. Et les industriels l'ont bien compris. "Ils les mettent en tête de gondole" dans les supermarchés, "on facilite cette consommation avec un marketing assez agressif", selon le médecin.

Pour Jean-Daniel Lalau, la solution doit passer la prévention et par un "temps d'éducation",  "dire qu'on peut aussi acheter de bons légumes secs, pas trop chers non plus". Sans oublier les repères à avoir: "Un repère, c'est allier par exemple les différents groupes d'aliments dans un repas principal, il faut qu'il y ait un féculent, un légume et un fruit, sans oublier les graisses".

La moitié des habitants de Picardie souffre d'obésité ou de surpoids - Professeur Jean-Daniel Lalau

La conférence sur les aliments ultra-transformés débute à 20 heures dans l'auditorium du CHU Amiens-Picardie (site sud, 1 rond-point du Professeur Christian Cabrol).