Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Meylan, une start up invente le bracelet anti-douleur pour les maladies chroniques

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font l'économie dans le département. Aujourd’hui: l'entreprise Remedee à Meylan. Spécialisée dans les nouvelles technologies appliquées au médical, elle vient de mettre au point un bracelet anti-douleur pour les malades chroniques.

Le bracelet électronique fonctionne avec des puces en silicium qui utilisent des ondes millimétriques
Le bracelet électronique fonctionne avec des puces en silicium qui utilisent des ondes millimétriques - REMEDEELABS / www.remedeelabs.com

Migraines, maux de dos lancinants, fibromyalgies... Un Français sur trois souffre de maladies chroniques provocant des douleurs incessantes et contre lesquelles aucun médicament n'agit. A Meylan, la start-up Remedeelabs annonce avoir mis au point un bracelet "anti douleur" qui intervient sur les terminaisons nerveuses et soulage ceux qui le portent. Le PDG de Remedee, Jacques Husser était l'invité de "la nouvelle éco" de France Bleu Isère ce mercredi à 7h15.

À qui votre bracelet est-il destiné ?

Il est destiné à toutes les personnes qui, globalement, vont souffrir de ce qu'on appelle les douleurs chroniques, c'est à dire des douleurs qui sont installées pour plus de trois mois, quelles qu'elles soient. Voilà exactement un an, qu'on explore un certain nombre de pathologies, comme la migraine, l'arthrose. On s'intéresse aussi plus spécifiquement à des pathologies dites complexes comme la fibromyalgie, qui est une pathologie qui touche beaucoup de femmes et pour laquelle, malheureusement, ces femmes et quelques hommes aussi souffrent de douleurs diffuses, sans qu'on puisse vraiment diagnostiquer et soulager.

A-t-on une idée du nombre de Français qui "souffrent en silence" ?

Alors, si on prend la douleur chronique quelque soit l'origine, les chiffres qui sont relativement connus dans le monde, c'est autour de 20 à 30% des populations. C'est énorme. Et si on prend le cas de la fibromyalgie en particulier, les chiffres sont autour de 2 à 3 % des populations, selon les pays. En France, on évalue entre 1.2 million et 1.5 million de personnes qui souffrent de fibromyalgie, dont environ 1 million de femmes.

Comment fonctionne ce bracelet ? Est ce qu'on est sûr que ce n'est pas dangereux ?

Ce bracelet fonctionne sur ce qu'on appelle le principe de la thérapie millimétrique. C'est une thérapie qui a été découverte il y a très longtemps, dans les années 70, dans les pays de l'Ouest où des militaires qui étaient en exercice se sont aperçus que devant certaines antennes radar, ils se sentaient vraiment beaucoup, beaucoup mieux que les autres. 

Des recherches ont été faites et des personnes ont été traitées à l'hôpital avec cette thérapie, entre 3 et 5 millions de personnes. Puis la thérapie est tombée en désuétude, parce que les médicaments antalgiques sont arrivés et plus récemment, on a vu un regain d'intérêt.  C'est une technique basée sur ce qu'on appelle les ondes millimétriques. Ce sont des ondes électromagnétiques de faible puissance, mais de très haute fréquence -puisqu'on parle de 60 GHz- c'est trente fois plus élevé que le Wi-Fi. 

Et ces fréquences, quand on les expose devant des nerfs, devant les terminaisons nerveuses, elles vont libérer de l'endorphine cérébrale. C'est ce qu'appelle l'hormone du bonheur, qui est aussi un antalgique du corps. C'est grâce à l'endorphine qu'on supporte mieux la douleur.

Quand est-ce que votre bracelet sera en circulation ? 

On est en phase d'essais, de tests cliniques. On va lancer un essais clinique au mois de septembre au CHU de Grenoble et on espère que ce produit, cette offre alternative, sera disponible sur le marché autour de fin 2022, début 2023. 

________________________________________________

France Bleu est à vos côtés durant cette crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projette-t-il dans l’avenir ? 

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess