Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Éco : des mariages nommés désirs

-
Par , France Bleu La Rochelle

C'est officiel depuis dimanche : la jauge maximale de participants à des fêtes familiales en Charente (département classé rouge) ne pourra pas dépasser 30 personnes. Y compris pour les mariages. Les couples qui veulent se marier vont devoir reporter encore leurs unions.

Des mariages repoussés de saison en saison
Des mariages repoussés de saison en saison © Maxppp - Justine BOULIN

La jauge de 30 participants pour un mariage était déjà respectée dans plusieurs communes. Une situation qui ne simplifie par la vie des couples qui veulent se marier, et vont sans doute devoir retarder encore leurs mariages, déjà reportés au printemps. 

Outre la déception intime de ne pas pouvoir se dire "oui" tout de suite, cette situation inédite pose bien des problèmes aux futurs mariés : aura-t-on les mêmes prestations en avril prochain ? Notre traiteur sera-t-il libre à ces dates-là ? La salle de réception sera-t-elle disponible ? Et surtout, comment faire pour récupérer les arrhes qu'on a déjà versés à nos prestataires, et devra-t-on verser un autre acompte pour le printemps prochain, avant de récupérer celui-ci ?

Un casse-tête pour les couples et pour les professionnels

Les mariages avec 30 participants maximum, c'est aussi compliqué pour les professionnels dont le métier consiste à organiser des cérémonies de mariage. Ceux qu'on appelle, en bon français, les "wedding-planners", les organisateurs de mariages. 

C'est le cas de Nathalie Grignon. Sa société angoumoisine d'événementiel, "Etoiles d'un jour", a organisé, ce weekend en Charente, son premier mariage depuis le confinement (avec une jauge de 30 personnes maxi justement). Et l'incertitude sur l'avenir de ces fêtes familiales, ça commence à l'inquiéter pour la pérennité de son entreprise. Rien qu'en Charente, une dizaine de spécialistes des cérémonies de mariage se sont installés ces dernières années.        

Choix de la station

À venir dansDanssecondess