Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'institut auvergnat Analgesia investit dans la e-santé avec l'application Apaisia

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La fondation auvergnate de recherche dédiée à l'innovation contre la douleur s'est lancée dans le développement d'une application "coach de soin digital". Les patients sont pleinement associés au projet qui devrait voir le jour fin 2021. Une campagne de financement participatif est lancée ce lundi.

APAISIA, l'application coach de soin digital
APAISIA, l'application coach de soin digital - © Institut Analgesia

La douleur chronique touche plus de 10 millions de français atteints de pathologies multiples. Une douleur qui impacte sur le quotidien des patients. Aussi bien physiquement que moralement. Au-delà des traitements antalgiques, l'idée Baptisée APAISIA, la future application mobile a pour objectif de répondre, de manière ludique, aux besoins de tous ceux qui souffrent au quotidien. Particularité, les patients sont pleinement impliqués dans le développement de cette future application, qui devrait être disponible fin 2021. La directrice de l'institut ANALGESIA, Alice Corteval, nous présente la future application

France Bleu Pays d'Auvergne - Pourquoi vous êtes vous lancée dans ce e-projet ?

Alice Corteval : APAISIA, c'est une application dédiée à tous les patients douloureux chroniques. Ils représentent plus de 10 millions de Français. Avec de nombreuses pathologies, telles que l'arthrose, la lombalgie, l'endométriose, le cancer, la fibromyalgie ou encore les maladies rares. Comme elle est chronique, cette douleur est très souvent mal prise en charge. Les patients continuent de souffrir malgré les traitements. Ils ont besoin de nouvelles solutions. Au niveau de l'institut, on travaille depuis cinq ans maintenant sur des projets d'accompagnement des patients. Principalement ceux qui sont suivis dans les centres de la douleur français, mais tous n'ont pas cette chance. Pour répondre aux besoins du plus grand nombre, on a eu l'idée de développer ce projet d'application qui va leur permettre d'avoir un portefeuille de soins digitaux pour les aider à gérer la douleur et ses retentissements au quotidien.

L'application APAISIA sera un outil très grand public ?

Oui il sera accessible sur les stores Apple ou Android en fonction du smartphone que vous avez. Mais c'est quand même un outil pour les gens qui ont vraiment des douleurs chroniques au quotidien. L'idée c'est de les aider dans le quotidien avec des défis pouvant aller de l'éducation thérapeutique, c'est à dire des petits conseils personnalisés, des objectifs de remise en mouvement, des choses pour mieux gérer son sommeil, pour diminuer son stress, qui sont des paramètres particulièrement impactés par la douleur... Ça c'est vraiment la partie routine du quotidien, mais l'idée c'est qu'APAISIA soit aussi un objet pour aider gérer les pics de douleur.  

Un financement participatif est lancé pour amorcer le projet
Un financement participatif est lancé pour amorcer le projet - © Institut Analgesia

Vous nous faites une visite virtuelle de l'application ?

L'idée s'est construite sur un jeu et que les gens continuent à l'utiliser dans le temps. On y trouve bien sûr des activités, ce qu'on appelle des soins digitaux autour de l'éducation thérapeutique, autour d'ateliers pour apprendre par exemple l'auto-hypnose, faire de la cohérence cardiaque, faire de la relaxation, se remettre en mouvement progressivement. Quand on teste différents types de soins digitaux, on peut petit à petit améliorer les choses dans son quotidien. Pour la gestion des pics de douleur, il y a des environnements apaisants dans l'application pour se décentrer de la douleur. Il y aura aussi des espaces pour se défouler.    

Singularité de ce projet, les patients sont pleinement associés au développement de l'application...

C'est exactement ça. Première étape, on s'est appuyé sur ce qu'on avait déjà fait dans les centres de la douleur où l'on a déjà des patients qui utilisent nos outils donc on a recueilli leurs retours, leurs besoins et leurs propositions d'amélioration, et spécifiquement pour ce projet APAISIA, on a également mené une enquête auprès d'une trentaine de patients pour que les contenus répondent vraiment à leurs besoins. Ce qui est pertinent, à mettre en plus. Et puis on continuera de les associer tout au long du développement de l'application pour faire en sorte qu'elle ne soit pas un outil pensé par des médecins pour des patients, mais bien un outil avec des propositions médicales validées par les patients eux-mêmes. 

Alice Corteval et Marine Magenties têtes chercheuses de l'institut ANALGESIA à Clermont-Ferrand
Alice Corteval et Marine Magenties têtes chercheuses de l'institut ANALGESIA à Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan

Plateforme Ulule... et mécénat

Le coût de ce projet est estimé entre 250.000 et 300.000 euros. Pour lancer l'opération et dans un second attirer des partenaires mécènes, un financement participatif est lancé ce lundi 12 octobre via la plateforme Ulule. Nous faisons le point avec Marine Magenties.

Marine, le financement participatif via Ulule doit servir de rampe de lancement ?

On lance ce lundi 12 octobre une campagne de financement participatif via Ulule. Cela va nous permettre de développer la version pilote de l'application. Ça va nous permettre d'amorcer ce projet et de la faire tester dans quelques mois aux premiers patients. Il n'y a pas de petits dons. En contrepartie, vous allez pouvoir tester l'application en avant-première avoir des Goodies aux couleurs d'Apaisia, ça nous permet de mobiliser les patients  autour de ce projet. 

Pour financer ce projet, vous aurez encore besoin de mécènes...

Oui, on est à la recherche d'entreprises mécènes pour financer la plus grosse partie du budget de ce projet. C'est aussi pour leur montrer que les patients sont derrière ce projet, qu'ils ont besoin de cet oubli pour les accompagner dans leur quotidien qui n'est pas toujours facile.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess