Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Loxamed recycle des modules de chantier en centres de dépistage Covid

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Basée à Caudan, dans le Morbihan, l'entreprise Loxamed est une filiale du groupe logistique Loxam. Fondée il y a neuf mois, elle transforme des modules de chantier en centres de dépistage Covid mobiles, déployés dans toute la France.

Le bungalow pour effectuer des tests PCR Covid-19, en gare de Rennes.
Le bungalow pour effectuer des tests PCR Covid-19, en gare de Rennes. © Radio France - Céline Guetaz Perissat

Vous les avez peut-être vus à la gare de Rennes : les modules de dépistage mobiles de Loxamed se déploient dans toute la France.  Une quarantaine sont déjà opérationnels. Fondée pendant le premier confinement au printemps, la filiale du groupe Loxam est basée à Caudan, dans le Morbihan. 

Le BTP étant à l'arrêt au printemps dernier, "le groupe Loxam voyait ses modules de chantier revenir au garage", se souvient Arnaud Molinié, président de Loxamed. Pourquoi ne pas en faire des centres de dépistage itinérants ? "Loxamed est parti sur l'idée d'agréger un module de chantier de quinze mètres carrés, avec du personnel médical à l'intérieur", équipé pour dépister le coronavirus. 

Loxamed installe aussi ses modules itinérants au sein des entreprises ou des collectivités locales qui en font la demande. "Nous avons notamment sécurisé l'Ordre des avocats au sein du tribunal de Paris pendant le procès des attentats de 2015", ajoute Arnaud Molinié. "Nous nous adaptons aux besoins des clients, et à la configuration des lieux."

"S'insérer sur le marché de la télémédecine"

Que deviendront ces modules une fois la crise sanitaire passée ? Dans un premier temps, "si le maillage de Loxamed est suffisant sur le territoire, nous pourrions aider l’État dans la campagne de vaccination du Covid", anticipe Arnaud Molinié. Dans un second temps, ces modules pourront être mis en place dans les déserts médicaux, "au plus près des populations", pour assurer une médecine de proximité lorsque c'est nécessaire, notamment lors des épidémies de grippe saisonnière. 

Avec l'ambition pour Loxamed de "s'insérer sur le marché de la télémédecine." "Nous sommes une entreprise privée au service de l'intérêt général, de l’État pendant la crise sanitaire, des collectivités locales en dehors de cette crise", conclut Arnaud Molinié. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess