Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Médimoov, le jeu vidéo montpelliérain qui facilite la rééducation

-
Par , France Bleu Hérault

L'entreprise montpelliéraine NaturalPad a développé MédiMoov. Ce jeu vidéo inspiré de la Wii incite à faire du sport. Développé avec des kinésithérapeutes, il propose des mouvements doux propices à la rééducation.

La nouvelle éco : MédiMoov, le jeu montpelliérain qui facilite la rééducation
La nouvelle éco : MédiMoov, le jeu montpelliérain qui facilite la rééducation - NaturalPad

Se rééduquer par le sport, c'est le créneau qu'a choisi NaturalPad. Cette entreprise montpelliéraine planche depuis 2013 sur MédiMoov. Un jeu vidéo de sport, développé avec des kinésithérapeutes, pour motiver les patients en rééducation. Sur la télévision, une caméra enregistre les mouvements réalisés par le joueur. Il n'y a donc plus besoin de manette. Sur le papier, le concept rappelle donc celui de la console Wii. 

Comme le confirme Antoine Seillès, directeur de NaturalPad : "Notre point de départ ça a été la Wii. Depuis 2011, on a observé que beaucoup de maisons de retraite achetaient la Wii. Sauf que ce sont des jeux grand public qui supposent d'avoir du cardio et de pouvoir faire des mouvements amples. Ce n'était donc pas adapté aux personnes en maison de retraite".

Les mouvements proposés par le jeu vidéo sont donc des "gestes doux" propices à la rééducation et au renforcement musculaire.

Le patient va donc plus facilement aller au bout de sa rééducation, là où classiquement 75% des gens s'arrêtent avant la fin

Plus d'une centaine d'établissements de santé et médico-sociaux ont déjà adopté MédiMoov. Pour Antoine Seillès la raison est simple : "C'est une source de motivation. Le fait que ce soit ludique, qu'il y ait plein de mécaniques de jeu qui permettent de s'auto-évaluer, ça pousse les joueurs à se dépasser. Tout ces éléments jouent sur l'engagement de la personne dans sa rééducation. Le patient va donc plus facilement aller au bout de sa rééducation, là où classiquement 75% des gens s'arrêtent avant la fin".

La nouvelle éco : MédiMoov, le jeu montpelliérain qui facilite la rééducation

Choix de la station

À venir dansDanssecondess