Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : un logiciel de photo montpelliérain pour capturer les mouvements en haute qualité

-
Par , France Bleu Hérault

En juin 2021, la société montpelliéraine HDRLog a lancé la quatrième version de son logiciel qui permet de prendre en photo des sujets en mouvement, y compris lorsque les conditions de lumière sont mauvaises. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Photo retravaillée grâce au logiciel de HDRLog
Photo retravaillée grâce au logiciel de HDRLog - HDRLog

La société montpelliéraine HDRLog a mis au point un logiciel qui permet de prendre des photos, de très haute qualité, de sujet en mouvement. Elle utilise une technologie qu'elle avait développée précédemment. Interview avec Jacques Joffre, fondateur de la société.

Ce logiciel utilise une technologie que vous avez développée précédemment, le HDR. Est-ce que vous pouvez nous expliquer ce que c'est ?

C'est une technologie qui permet de faire une belle photo dans des conditions difficiles, c'est-à-dire avec des zones très sombres et des zones très claires. Par exemple, quand on veut photographier quelqu'un devant un coucher de soleil : il va y avoir la personne en sombre car elle est à contre-jour, et le soleil en clair. Donc on va faire trois photos avec trois expositions différentes, pour en avoir une normale, une claire et une sombre. Puis on les met dans le logiciel qui va pouvoir rendre le rendu final que perçoit l'œil.

Donc, vous vous appuyez sur cette technologie qu'on n'utilisait jusqu'à présent que pour les sujets fixes, comme vous venez de l'expliquer. Par exemple, pour les paysages. La difficulté, c'est que là, vous vous attaquez aux sujets en mouvement et donc on utilise à la fois cette technologie et la vidéo.

Oui le souci avec les trois photos, c'est que quand le sujet bouge, il peut y avoir des images fantômes. Donc, j'ai eu l'idée d'utiliser la vidéo qui, elle, permet de faire beaucoup d'images par seconde.

Comparaison avant/après traitement avec le logiciel
Comparaison avant/après traitement avec le logiciel - HDRLog

C'est quoi la différence avec les modes "rafale" des appareils photo ?

Avec ce mode, vous allez avoir du bruit numérique.

Peut-on utiliser des vidéos de smartphone ?

Oui, certaines sont de très bonne qualité. En revanche, il va falloir exporter la vidéo sur l'ordinateur pour faire le traitement. Car le logiciel ne fonctionne que sur l'ordinateur. Mais on a l'ambition de développer une application.

C'est aussi un peu de la triche, non ? Parce qu'un bon photographe, c'est aussi celui qui sait appuyer sur le bouton au bon moment.

Oui, mais c'est le but de la technologie ! Souvent, les photographes vous disent "Il y avait un sujet superbe, et je l'ai loupé ! J'ai appuyé trop tôt ou trop tard." Nous, on leur offre la possibilité d'assurer la photo, même quand les conditions de lumière ne sont pas bonnes.

Interview avec Jacques Joffre, fondateur de la société HDRLog

Choix de la station

À venir dansDanssecondess