Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La PMA désormais accessible aux couples hétérosexuels à l'hôpital d’Évreux

Le centre hospitalier Eure-Seine a ouvert sur son site d’Évreux une unité d'assistance médicale à la procréation le 12 avril 2021. C'est la première dans l'Eure. Elle permet une prise en charge globale des couples et leur évite des déplacements dans d'autres départements.

46.000 euros de matériels et de travaux ont été investis au laboratoire de biologie de la reproduction de l'hôpital d’Évreux pour la création de cette unité d'assistance médicale à la procréation
46.000 euros de matériels et de travaux ont été investis au laboratoire de biologie de la reproduction de l'hôpital d’Évreux pour la création de cette unité d'assistance médicale à la procréation © Radio France - Laurent Philippot

Une unité d'assistance médicale à la procréation (AMP) a ouvert le 12 avril 2021, c'est la première du département de l'Eure : "C'est une grande avancée pour nos patientes euroises" souligne le docteur Élise Machevin, responsable du service de gynécologie obstétrique et cheffe du pôle Femme-Mère-Enfant car "jusqu'ici, aucun centre n'avait d'autorisation de faire d'assistance médicale à la procréation dans le département". Avec cet agrément, le centre hospitalier d’Évreux peut réaliser des inséminations intra-utérines

Ce nouveau centre AMP dans l'Eure permet à nos patientes une prise en charge proche de leur domicile, tout comme elles peuvent être suivies et accoucher pas loin de chez elles - Dr Élise Machevin

La PMA (procréation médicalement assistée) nécessite une surveillance de l'ovulation avec des échographies et des prises de sang répétées durant le cycle, "tôt le matin avant leur journée de travail" précise le docteur Machevin, "une prise en charge compliquée quand c'est loin du domicile des patientes". Jusqu'à présent, l'insémination n'était pas possible dans l'Eure, il fallait se rendre dans les hôpitaux les plus proches, à Rouen (Seine-Maritime) ou à Dreux (Eure-et-Loir). 

REPORTAGE - La PMA accessible aux couples hétérosexuels à l'hôpital d’Évreux

Les spermogrammes sont réalisés à Évreux

La grande nouveauté de cette unité AMP, c'est la possibilité d'effectuer des spermogrammes à Évreux. Dans le laboratoire de biologie de la reproduction, deux salles insonorisées, sobrement appelées salles de recueil ont été créées : un canapé, un lavabo, un télé avec la diffusion de films porno et sur la table basse, quelques mouchoirs et un flacon pour recueillir le précieux liquide. 

Une des deux salles de recueil de l'unité AMP de l'hôpital d’Évreux
Une des deux salles de recueil de l'unité AMP de l'hôpital d’Évreux © Radio France - Laurent Philippot

Le docteur Pauline Lechevallier, recrutée à mi-temps depuis novembre 2020 pour cette nouvelle unité AMP, partage son temps entre les hôpitaux d’Évreux et de Rouen. "Les hommes, quand ils viennent faire un spermogramme sont adressés par un gynécologue" explique la médecin biologiste et "on regarde si le volume de sperme est normal, si le nombre de spermatozoïdes est normal, si les spermatozoïdes bougent bien, s'ils sont bien vivants, on regarde la morphologie des spermatozoïdes, la tête et le flagelle" détaille-t-elle. 

Dans un des deux laboratoires, la technicienne, Charlotte Godebout, est chargée de la lecture des spermogrammes
Dans un des deux laboratoires, la technicienne, Charlotte Godebout, est chargée de la lecture des spermogrammes © Radio France - Laurent Philippot

46.000 euros de travaux et d'investissements ont été engagés pour la création de cette unité d'assistance médicale à la procréation.

Dans ce laboratoire sont préparées les inséminations. La couveuse permet de maintenir le sperme à bonne température
Dans ce laboratoire sont préparées les inséminations. La couveuse permet de maintenir le sperme à bonne température © Radio France - Laurent Philippot
L'insémination intra-utérine aura lieu dans cette pièce. Les premières sont prévues mi-juin 2021
L'insémination intra-utérine aura lieu dans cette pièce. Les premières sont prévues mi-juin 2021 © Radio France - Laurent Philippot

La vie des couples facilitée

Carolanne Mevellec, 31 ans, et son mari Mathias (43 ans) ont eu recours à la procréation médicalement assistée pour leur premier enfant, un petite-fille. Mais il fallait au couple aller au CHU de Rouen et la maman est ravie de cette nouvelle offre de soins à Évreux : "Il n'y aura plus le stress et la fatigue d'aller faire la route jusqu'à Rouen, de revenir pour aller travailler" explique-t-elle tout en pensant que "ça optimisera l'insémination puisque le corps sera totalement reposé"

Quand j'ai vu sur Facebook que la PMA était ouverte sur Évreux, je me suis dit, c'est super, c'est beaucoup moins contraignant, donc on repart - Carolanne Mevellec

Carolanne et Mathias Mevellec, parents candidats à la PMA avec le docteur Marine Leflon, spécialiste de l'infertilité
Carolanne et Mathias Mevellec, parents candidats à la PMA avec le docteur Marine Leflon, spécialiste de l'infertilité © Radio France - Laurent Philippot

La PMA, une épreuve et un parcours qui se vivent à deux pour Carolanne et Mathias Mevellec

Le parcours est long et difficile, "il faut être motivé, ce sont des enfants désirés" reconnaît Carolanne Mevellec. Son mari Mathias abonde : "Ça ressoude un couple, c'est vraiment une épreuve pour les deux, mais surtout pour madame, donc il faut que monsieur soit là pour soutenir et si un couple n'est pas fort, il ne surmontera pas l'épreuve". Et ne croyez pas que monsieur a le beau rôle, "c'est dur aussi pour un homme" explique Mathias, "c'est un peu dégradant, aller faire les spermogrammes, ce n'est pas évident". Le couple a déjà eu une première consultation infertilité en avril, prises de sangs et échographie pour madame, "la dernière prise de sang est prévue samedi, celle du vingt-deuxième jour du cycle" précise Carolanne, prises de sang et spermogramme pour monsieur. Un rendez-vous avec le médecin est programmé le 30 juillet pour très certainement une insémination en septembre et Carolanne en est persuadée, "ça va réussir"

Seule l'insémination intra-utérine est possible à Évreux, pas la fécondation in vitro. La PMA à Évreux est réservée aux seuls couples hétérosexuels, même en cas de modification de la loi, l'hôpital ne disposant pas de banque de sperme. 

Les rendez-vous pour une consultation infertilité se prennent sur le site doctolib, par mail (gynecoevreux@ch-eureseine.fr) ou par téléphone au 02.32.38.93.13. Le laboratoire de biologie de la reproduction délivre les rendez-vous pour les spermogrammes au 02.32.38.93.13.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess