Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La polyclinique du Val de Sambre à Maubeuge se porte mieux

-
Par , France Bleu Nord

L'établissement qui a du se séparer de sa maternité et de ses 17 salariés est toujours en redressement judiciaire, mais il va mieux, et la direction veut faire taire les rumeurs de fermeture de la polyclinique qui propose même de nouvelles activités et recrute.

Sophie Fondu la directrice des soins infirmiers et Yves Carlier le directeur sont de nouveau optimistes sur l'avenir de la polyclinique
Sophie Fondu la directrice des soins infirmiers et Yves Carlier le directeur sont de nouveau optimistes sur l'avenir de la polyclinique © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Depuis le début du redressement judiciaire il y a 6 mois, avec la réorganisation des services, et la fermeture de la maternité, l'activité est en hausse assure le directeur Yves Carlier, plus de 15% pour les soins de suite, par exemple ou encore plus de 20% pour l'hospitalisation à domicile.

L'établissement propose même de nouvelles activités notamment dans ses domaines de pointe comme l'urologie, où il a investi dans du matériel qui permet de traiter les calculs urinaires, traitement qui avant ne pouvait être fait qu'à Valenciennes dans le secteur, explique Sophie Fondu, la directrice des soins infirmiers. Le secteur gériatrie devrait aussi être développé.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

La polyclinique a aussi renforcé son partenariat avec l'hôpital public pour être complémentaire et non plus un concurrent, en misant sur les forces de chacun des établissements, chirurgie pour la polyclinique, et médecine pour l'hôpital.

Grâce à cette embellie, le tribunal de commerce de Valenciennes a prolongé de 6 mois la période de redressement, et le directeur espère bien être tiré d'affaire après cette période.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu