Santé – Sciences

La question du jour : faites-vous confiance aux vaccins?

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Bourgogne lundi 20 avril 2015 à 16:53

La vaccination
La vaccination © Maxppp

La semaine européenne de la vaccination dure jusqu'à samedi. En Côte-d'Or, l'Agence régionale de santé tient des stands d'informations et une permanence de soins. Mais 20% des Français ne font toujours pas confiance aux vaccins.

Jusqu'à samedi, l'agence régionale de santé tient des stands d'informations et une permanence de soins, notamment à Dijon et à Beaune, pour la Semaine européenne de la vaccination. Objectif : promouvoir la vaccination. Les spécialistes répètent que la vaccination est importante, mais 20% des Français ne font toujours pas confiance aux vaccins, selon le baromètre santé 2014 de l'INPES, l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé. Pourtant la confiance semble revenir : en 2010, seulement 61 % des français se déclaraient favorables à la vaccination. Ils sont 79% aujourd'hui. Mais en 2005, ils étaient 90 % à être favorable à la vaccination.

 

"Rassurer tout le monde concernant la vaccination"

Il y a un mois, le Conseil contitutionnel a jugé que la vaccination obligatoire des enfants est bien constitutionnelle. Un couple était jugé à Auxerre pour avoir refusé de vacciner ses deux enfants. Le conseil constitunionnel a jugé que les vaccinations étaient bien obligatoires. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, le reconnait : "il faut trouver une manière de rassurer tout le monde concernant la vaccination" . Le vaccin contre l'Hépatite B a longtemps fait polémique, pour ses liens supposés avec l'apparition de la sclérose en plaques. Les dernières études montrent qu'il n'y a pas de lien scientifiquement prouvé entre la vaccinaiton et l'apparition de la maladie. Aujourd'hui, c'est le vaccin contre le papillomavirus, le virus à l'origne des cancer du col de l'utérus qui fait polémique : plus de trente-cinq plaintes ont été déposées par des jeunes filles qui attribuent leurs maladies très invalidantes, comme la sclérose en plaques, au vaccin. Là, les études st en cours. Tout comme le vaccin contre la gastro-entérite, à l'origine de deux décès de deux nourissons, selon un bilan remis à l'agence du médicament en 2014.

 

90% des nourissons vaccinés contre l'hépatite B

En France, le taux de vaccination des enfants est très élevé, mais celui des personnes à risque ou âgéss est "préoccupant" , selon Marisol Touraine.  "Depuis plusieurs années, on observe une baisse de la vaccination en France" , affirme la ministre. Pour elle, il y a un risque de voir ressurgir des maladies graves. En 2014, pour la première fois, "plus de 90% des nourrissons de six mois ont reçu au moins une dose de vaccin contre l'hépatite B" , note l'Inpes. Plus de 95% des nourrissons qui ont eu six mois en 2014 ont reçu au moins une dose de vaccin contre le pneumocoque qui peut provoquer des pneumonies et des méningites.

 

 

 

SONDAGE