Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La safran l'or rouge du Périgord se récolte en ce moment

-
Par , France Bleu Périgord

Plantés en août, les oignons fleurissent en octobre. Chaque jour, les safraniers doivent donc les récolter. En ce moment, c'est donc la pleine saison. Pierre Oudot, cultivateur de safran dans le Périgord Vert, nous a ouvert ses portes.

Pierre Oudot devant sa safranière
Pierre Oudot devant sa safranière © Radio France - Mickaël Chailloux

Champs-Romain, France

Il vient de fêter ses 71 ans. Pourtant, Pierre Oudot est toujours aussi passionné et dynamique pour ramasser cette précieuse épice. "Il faut plier un peu les genoux, allonger le bras, pincer, plier et tirer au ras du sol" explique ce marseillais d'origine, installé en Périgord à Champ Romain depuis 2001. Il faut dire que ce geste, il le connait bien, surtout en ce moment. "Depuis le 8 octobre, je ramasse deux seaux de fleurs de cinq litres, à raison d'1h45 par jour, généralement avant les pluies. C'est un travail difficile à mon âge, mais passionnant" raconte-il. 

Pierre Oudot et le résultat de sa cueillette - Radio France
Pierre Oudot et le résultat de sa cueillette © Radio France - Mickaël Chailloux

Le safran souffre du manque d'eau 

Dans ces deux hectares boisés poussent les fleurs de safran. De manière générale, les oignons (qui donnent ces fleurs) sont plantés en août, avant les pluies de septembre. Sauf que, comme beaucoup d'agriculteurs en France, le terrain de Pierre Oudot souffre de l'eau. Certaines parcelles sont ainsi vierges de fleurs. "Je plante en agro-foresterie. Les arbres, avec le manque d'eau, développent leur système racinaire de façon importante. Ils bloquent la progression des petits oignons" explique-t-il. Cela a donc fait baisser sa production. Mais, il a trouvé un système pour régler ce problème. En février, il a créé, sur un terrain en hauteur, une deuxième safranière, en plantant non pas des chênes américains mais des cornouillers. "Cela va me faire augmenter ma production" espère le producteur de safran. 

Un défenseur du safran 

A Champ Romain, il devrait donc y avoir plus d'or rouge. Mais, cet ingénieur de formation est vent debout contre ceux qui accuse le safran d'être une épice chère. _"Les gens vont comparer avec le prix de l'or et se dire 'ce n'est pas pour moi'"regrette-t-il. Il a créé d'ailleurs des sirops à base de safran et d'autres fleurs (comme le sureau) afin de montrer les bienfaits de cet épice. "Elle est bonne pour la santé, dynamisante, mais elle relèvera vos plats"_ estime-t-il. 

Reste que, pour ramasser ces fleurs, Pierre Oudot recherche toujours des saisonniers. La récolte devrait se terminer d'ici la fin novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu