Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La région Occitanie incite les aide-soignants à s'installer en zone rurale

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Il s'agit de contrats de fidélisation qui s'appliqueront dès la rentrée prochaine : une aide mensuelle de 150 à 200 euros pour celles et ceux qui s'engagent à faire leur stage dans un établissement situé en zone rurale et à y rester ensuite pendant deux à trois ans.

Le conseil régional va proposer 150 à 200 euros aux futurs aide-soignants pour les inciter à s'installer en zone rurale.
Le conseil régional va proposer 150 à 200 euros aux futurs aide-soignants pour les inciter à s'installer en zone rurale. © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Occitanie, France

Ces dernières années, le nombre de candidats aux concours des instituts de formation d'aide-soignant.e.s a baissé dans plusieurs régions. Selon un rapport rendu, il y a un an, par les députés Caroline Fiat (France Insoumise) et Monique Iborra (LREM), cette baisse serait d'environ 30% en région Occitanie. 

À la Croix Rouge française, par exemple, qui gère une trentaine de centres de formation dont un à Toulouse ou un qui vient d'être inauguré à Montfaucon dans le Lot, on annonce avoir enregistré 27% de candidatures de moins entre 2015 et 2017. 

Dans le journal Le Monde, l'an dernier, on pouvait lire que l'IFAS (Institut de Formation pour les Aide-Soignant.e.s) de Cahors, dans le Lot, avait constaté une chute libre du nombre d'inscrits, sur les deux années précédentes.  

Le métier reste réputé contraignant, pénible et mal payé. Les directeurs d'EHPAD sont les premiers à expliquer avoir un mal fou à pourvoir leurs postes.

150 à 200 euros mensuels pendant la formation

C'est sans doute l'une des raisons pour lesquelles, le conseil régional d'Occitanie vient de voter un dispositif expérimental pour inciter les élèves à aller travailler en milieu rural.

Le deal est clair : il s'agit de contrats de fidélisation qui s'appliqueront dès la rentrée prochaine, soit une aide régionale de 150 à 200 euros sur 10 mois de formation, pour celles et ceux qui s'engagent à faire leur stage dans un établissement situé en zone rurale et à y rester après l'obtention de leur diplôme sur une période de deux à trois ans.

Je ne sais pas si c'est 150 à 200 euros par mois qui vont changer la donne (...) C'est un très très beau métier sauf que les gens n'ont plus tellement envie de le faire parce que ça devient de plus en plus difficile - Monique Ponce, aide-soignante pendant 40 ans dans le Gers

L'aide versée par la Région s'ajoutera à une aide similaire d'un montant de 150 ou 200 euros versée par l'établissement ou le service employeur. Elle sera également cumulable avec les rémunérations réglementaires de stage et la bourse d'étude attribuée par la Région pour les formations paramédicales.