Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les podologues retrouvent leurs patients

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

ENTRETIEN - Les podologues ont aussi été impactés par le confinement. Après une période compliquée financièrement, les patients reprennent rendez-vous. On en parle avec Florence Couture Joubert qui exerce à Chambéry, membre du Conseil national de l'ordre des pédicures podologues.

Illustration
Illustration © Maxppp - Eric Estrade

France Bleu Pays de Savoie : Depuis le déconfinement, les téléphones des pédicures podologues ne font que sonner. C'est une véritable reprise pour votre profession ?

Florence Couture Joubert : Oui, nos patients nous attendaient avec impatience, ça fait deux mois qu'ils ont des problèmes de pieds. Beaucoup viennent régulièrement, tous les mois, tous les deux mois. Donc certains attendent depuis quatre mois d'être soignés. Donc c'est vrai, nos patients nous font confiance et reviennent !

Quel impact a eu le confinement sur les cabinets ?

Notre profession a été financièrement très impactée. Beaucoup de confrères n'ont pas réussi à avoir d'aides, on ne remplit pas toutes les cases en fait. Beaucoup d'entre nous au mois de mars ont eu une perte de chiffre d'affaire qui était inférieure à 50% du fait que le confinement a commencé à partir du 17 mars... ils avaient déjà fait un demi-mois de travail. Et puis on a aussi été exclus des aides de la Caisse nationale de l'Assurance maladie : la sécurité sociale rembourse très très peu sur nos actes, et c'est ce qui explique cette exclusion.

"Les gestes barrières, on les connaît déjà. On travaille toujours avec un masque, une blouse, etc."

Désormais, c'est la reprise, avec tous les gestes barrières à respecter ?

Les gestes barrières, on les utilisait déjà beaucoup, nous les pédicure podologues. C'est une profession où on travaille toujours avec un masque et avec des blouses. Déjà chaque fois qu'un patient passait, on désinfectait nos fauteuils ; en podologie, les podoscopes, nos tapis de marche, nos plateformes de force.. tout était désinfecté entre chaque patient, déjà. D'ailleurs certains n'ont pas compris pourquoi on nous avait demandé de nous arrêter ! Parce que nous sommes déjà équipés pour les soigner en toute sécurité.

Du côté des patients, des pathologies liées au confinement sont-elles apparues ?

Oui, ça commence, mais on va avoir je pense déjà des personnes qui ont peu pris du poids, ce qui peut entraîner une surcharge, donc une tendinite, ou une aponévrosite plantaire. On va avoir aussi des gens qui sont restés en pantoufles, et quand ils vont remettre des chaussures de nouveau des conflits vont arriver, avec formation de cors ou de durillons. On aura aussi des gens qui se sont mis au sport, au jogging par exemple pendant le confinement, et qui n'ont pas eu une activité assez progressive, ce qui peut entraîner aussi des douleurs.

______________________________________________
France Bleu Pays de Savoie est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise ou une profession de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu