Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la reprise de l'épidémie en Catalogne provoque un pic d'activité à l'hôpital de Cerdagne

-
Par , France Bleu Roussillon

Le nombre de patients Covid admis à l'hôpital franco-espagnol de Puigcerdà est en forte augmentation. C'est la conséquence directe de la reprise de l'épidémie en Catalogne. Du coup, on s'inquiète aussi dans la partie française de la Cerdagne.

L'hôpital franco-espagnol basé à  Puigcerdà en Cerdagne
L'hôpital franco-espagnol basé à Puigcerdà en Cerdagne © Radio France - Sébastien Berriot

L'hôpital de Cerdagne appelle ce mardi à une extrême prudence à l'approche des fêtes de fin d'année. Le petit établissement co-géré par l'Agence régionale de santé d'Occitanie et le ministère catalan de la Santé fait face depuis quelques jours à un pic d'activité lié à la reprise de l'épidémie de Covid-19 du côté espagnol de la frontière. En moins de deux semaines, le nombre de patients admis pour Covid est passé de 2 à  12, ce qui est relativement important dans ce territoire de montagne peu peuplé. La principale ville, Puigcerdà, dépasse à peine les 9.000 habitants. 

Le niveau de la première vague atteint

Ce regain d'activité est la conséquence directe de la remontée de l'épidémie en Catalogne. Dimanche dernier, pour la première fois, le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés a atteint le niveau constaté lors de la première vague, au printemps dernier. Au cours des huit derniers jours, sur les 261 tests PCR effectués au sein de l'hôpital, 74 étaient positifs.

"Nous sommes préoccupés par l'augmentation rapide du nombre de cas atteignant les urgences et nécessitant une hospitalisation." (Docteur Xavier Conill, directeur général adjoint de l'hôpital de Cerdagne)

Inquiétude en Cerdagne française

Pour le moment, le petit hôpital n'a pas atteint le stade de la saturation, mais cette évolution inquiète. La direction appelle les malades à venir dans l'établissement uniquement lorsque cela est nécessaire. Elle demande aussi à la population de Cerdagne de faire preuve d'une grande prudence pour les fêtes de Noël. Si l'épidémie progresse à nouveau côté espagnol, c'est notamment la conséquence des fêtes de la Purissima début décembre. 

"Les regroupement familiaux ont facilité la reprise du virus et cela se traduit aujourd'hui en terme d'hospitalisations" explique-t-on au sein de l'établissement. Cette situation pourrait se répéter à Noël et au Nouvel An.  L'inquiétude est notamment présente du côté français de la frontière. Même si officiellement, le confinement en Catalogne permet de réduire les contacts, la Cerdagne reste un bassin de vie où l'épidémie peut circuler facilement autant côté espagnol que côté français.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess