Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La Riche : des ostéopathes dispensent des séances gratuites aux plus démunis

mardi 13 mars 2018 à 5:33 Par Aurore Richard, France Bleu Touraine et France Bleu

En octobre dernier, l'association des Ostéos du Coeur et le Secours Populaire décident de proposer des séances d'ostéopathie gratuites à La Riche. Une matinée par mois, quatre professionnels accueillent jusqu'à 12 patients à l'Equinoxe. Ils offrent un accès à la santé aux plus démunis.

L'association compte actuellement quatre ostéopathes tourangelles et elle recherche d'autres professionnels bénévoles.
L'association compte actuellement quatre ostéopathes tourangelles et elle recherche d'autres professionnels bénévoles. © Radio France - Aurore Richard

La Riche, France

Une séance chez un ostéopathe coûte 50€ et ces frais ne sont pas remboursés. Les personnes qui ont des soucis de santé et peu de moyens n'y ont donc pas toujours accès. C'est pour cette raison qu'en octobre dernier, l'association des Ostéos du Coeur et le Secours Populaire décident de proposer des séances gratuites à La Riche. 

Ces séances ont lieu à l'Equinoxe et elles permettent à une douzaine de patients, une fois par mois, de bénéficier de soins. Jean-Michel habite à Saint-Cyr-sur-Loire et il en fait partie. Il est atteint de la maladie de Parkinson et souffre de douleurs chroniques. 

La santé n'est pas une priorité pour les plus démunis

"Quand je sors d'ici, c'est comme si j'avais fait le contrôle technique de mon corps. C'est un effet qui dure trois jours mais ça remet les compteurs à zéro", souligne-t-il, à la sortie de sa troisième séance. 

Jean-Michel n'aurait pas pu bénéficier de ce répit si la séance n'avait pas été gratuite. "Quand on est, comme dans mon cas, dans les minima sociaux des petites retraites, on a vite fait de laisser ça de côté parce qu'on préfère se payer de la nourriture", explique-t-il. 

Un vrai suivi médical 

Lorsqu'un patient ne peut pas se faire soigner, les douleurs s'installent et elles deviennent un frein dans la vie active. "Une personne est venue, elle était en train de faire une formation de serveuse. Elle avait de grosses douleurs dans le dos. Elle venait donc pour essayer d'aller au bout de cette formation en espérant avoir moins mal au dos par la suite", raconte Marine Roblin, une ostéopathe au sein de l'association tourangelle.  

Les patients ont toujours la possibilité de revenir pour une nouvelle séance, un mois plus tard. Ils auront la même ostéopathe à chaque fois car l'association tient à ce que les patients bénéficient d'un vrai suivi.