Santé – Sciences

La Rochelle : la maternité de la clinique du Mail menace de fermer par souci de rentabilité ?

Par Chloé Gandolfo, France Bleu La Rochelle jeudi 5 octobre 2017 à 4:30

La maternité de la clinique du Mail à La Rochelle menace de fermer si elle ne trouve pas de gynécologues obstétriciens.
La maternité de la clinique du Mail à La Rochelle menace de fermer si elle ne trouve pas de gynécologues obstétriciens. © Maxppp - MaxPPP

Depuis l'annonce d'une éventuelle fermeture de la maternité de la clinique du Mail hier, des voix dénoncent le souhait de fermer la seule maternité privée de La Rochelle. Deux gynécologues obstétriciens sur quatre ont déposé leur préavis. Ils doivent partir d'ici la fin de l'année.

D'ici la fin de l'année, il ne restera que deux obstétriciens à la maternité de la clinique du Mail. Trois sur quatre ont demandé leur démission. Il resterait donc à terme, un seul obstétricien pour assurer 600 naissances annuelles, ce n'est pas suffisant. La direction dit ne pas trouver de candidats depuis 9 mois à cause du nombre important d'astreintes à effectuer dans ce service.

Mais une source interne à la clinique livre une toute autre version. Cette personne accuse la direction de "vouloir fermer la maternité". "Avec 600 naissances par an contre 900 il y a 6 ans, le service est devenu moins rentable. La direction veut se concentrer sur la chirurgie ambulatoire, plus rentable", selon lui. L'ambulatoire c'est le fait d'être pris en charge par traitement sans passer la nuit à l'hôpital.

La maternité plus assez rentable ?

Jointe par téléphone ce jeudi, l'Agence régionale de santé (ARS) ne se prononce pas pour le maintien ou non d'une clinique privée à La Rochelle. "S'il y a fermeture, nous ferons face à la décision d'établissement", précise Edwige Delheure de l'ARS en Charente-maritime. Une réunion est prévue mardi ou mercredi avec les différentes maternités du département pour établir comment répartir ses 600 naissances annuelles.

En attendant, en Charente-maritime, après les fermetures des maternités de Saint-Jean d'Angély et Royan, pour accoucher il reste l'hôpital de La Rochelle qui assure déjà 1600 naissances par an, Saintes et Rochefort où les gynécologues obstétriciens effectuent 1100 et 1400 naissances en moyenne chaque année.

En Charente, il ne reste plus que 3 maternités : une à Soyaux, une à Angoulême et une à Cognac. L'ARS a précisé vouloir maintenir cette dernière, même s'il y a de moins en moins de naissances.