Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Rochelle : un arrêté préfectoral prolonge le port du masque obligatoire dans le centre-ville

-
Par , France Bleu La Rochelle

À La Rochelle, un arrêté préfectoral impose le port du masque dans les rues du centre-ville depuis ce mercredi 9 septembre. Il prend la suite de l'arrêté municipal du 22 juillet dernier et qui avait pris fin le 31 août. La zone de l'arrêté de la préfecture est la même qu'avant.

Un arrêté municipal du 22 juillet rend obligatoire le port du masque dans l'hypercentre de La Rochelle.
Un arrêté municipal du 22 juillet rend obligatoire le port du masque dans l'hypercentre de La Rochelle. © Radio France - Maïwenn Bordron

À cause de l'épidémie de coronavirus, le port du masque obligatoire en extérieur s'impose dans plusieurs villes de Charente-Maritime. La mairie de La Rochelle l'avait imposé dans les rues du centre-ville depuis le 22 juillet. L'arrêté avait pris fin le 31 août et une période de flou avait commencé. Le préfet Nicolas Basselier a signé ce mercredi 9 septembre un arrêté préfectoral pour obliger le port du masque dans le centre de la ville. Il clarifie ainsi la situation. C'est la même zone géographique d'application.

La zone géographique d'application de l'arrêté préfectoral est la même qu'avant.
La zone géographique d'application de l'arrêté préfectoral est la même qu'avant. - Préfecture de la Charente-Maritime

Ne pas porter son masque est puni par 135 € d'amende, et si une personne est contrôlée plusieurs fois, le tarif augmente. Si vous êtes verbalisés plus de trois fois, vous risquez six mois de prison et 3 750 € d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess