Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

La rougeole a tué 142.000 personnes en 2018, malgré un vaccin disponible depuis 50 ans

-
Par , France Bleu

Le nombre de morts dus à la rougeole est reparti à la hausse l'an dernier, alertent l'Organisation mondiale de la santé et les autorités de santé américaines ce jeudi. En cause, la baisse du nombre de personnes vaccinées contre ce virus très contagieux, qui tue notamment dans les pays pauvres.

Les îles Samoa luttent contre une épidémie très grave de rougeole.
Les îles Samoa luttent contre une épidémie très grave de rougeole. © AFP - Allan STEPHEN/UNICEF

C'est un virus dont on avait parfois oublié qu'il pouvait tuer. Après des décennies de progrès spectaculaires, la lutte contre la rougeole stagne et le nombre de morts est reparti à la hausse en 2018, ont alerté l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, et les autorités sanitaires américaines jeudi. Au total, 142.000 personnes sont mortes de la rougeole dans le monde en 2018. C'est quatre fois moins qu'en 2.000, mais en hausse de 15% par rapport à 2017. Des flambées du nombre de malades apparaissent un peu partout dans le monde, du Pacifique à l'Europe. 

La rougeole, qui voyage très facilement, est l'un des virus les plus contagieux, qui peut rester dans une pièce deux heures après le passage d'une personne infectée, et il a provoqué des épidémies sur cinq continents depuis 2018, explosant dans les villes ou les quartiers où trop peu de gens sont vaccinés.

Aux îles Samoa, 62 morts depuis octobre 

Les petites îles Samoa, dans le Pacifique Sud, luttent en ce moment contre l'épidémie, qui a fait 62 morts depuis octobre. Presque tous étaient des enfants de moins de quatre ans. Les autorités ont coupé l'accès à l'archipel pour opérer une campagne de vaccination en porte-à-porte. 

Cinq pays ont concentré près de la moitié des cas en 2018 : la République démocratique du Congo, le Liberia, Madagascar, la Somalie et l'Ukraine, selon un rapport publié par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Un virus qui tue dans les pays pauvres 

Dans les pays riches, la rougeole tue pas ou très peu. Mais en RDC, la rougeole tue deux fois plus qu'Ebola: 5.000 morts cette année. La plupart des victimes qui meurent du virus morts sont des enfants.

Tout le monde sait qu'il y un vaccin contre la rougeole sûr, efficace, disponible partout depuis 50 ans - Kate O'Brien, directrice de la vaccination à l'OMS

"Tout le monde sait qu'il y un vaccin contre la rougeole sûr, efficace, disponible partout depuis 50 ans", s'est lamentée Kate O'Brien, directrice de la vaccination à l'OMS, lors une conférence de presse. Pour elle, "C'est vraiment un échec collectif de voir ces épidémies".

La défiance anti-vaccin contribue à faire réapparaître la maladie

Depuis 2010, la proportion de la population mondiale ayant reçu la première dose du vaccin, sur les deux recommandées, stagne à environ 86%. Pour empêcher les épidémies, l'objectif est 95%. "On n'a fait aucun progrès pour la couverture vaccinale contre la rougeole depuis une décennie", résume Kate O'Brien. 

En 2019, le nombre de cas a doublé en Europe. Dans les pays développés, le mouvement de défiance à l'égard des vaccins a contribué à la résurgence de la maladie. Avant l'apparition du vaccin dans les années 1960, la rougeole tuait aussi à New York et à Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu