Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : la situation "est tendue" mais "le couvre-feu fonctionne très bien" encourage Jérôme Salomon

-
Par , , France Bleu

Un message encourageant de Jérôme Salomon à lire ce dimanche matin, dans le Journal du Dimanche. Un mois et demi après l'instauration du couvre-feu à 18h, le directeur général de la santé constate que cela limite les rassemblements festifs et "fonctionne très bien".

Le couvre-feu "fonctionne très bien", a estimé le directeur général de la santé Jérôme Salomon.
Le couvre-feu "fonctionne très bien", a estimé le directeur général de la santé Jérôme Salomon. © Maxppp - Alexis Sciard

C'est un message d'encouragement, alors que la France approche de l'anniversaire du premier confinement, le 17 mars dernier. "On peut encore éviter le confinement" estime Jérôme Salomon, dans un entretien accordé au JDD ce dimanche. Le directeur général de la Santé défend la stratégie du gouvernement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

Avoir une "vie sociale", c'est risquer de contaminer "davantage de personnes"

"La situation est évidemment très tendue" reconnait-il, mais les mesures mises en place, et notamment le couvre-feu à 18h00 depuis la mi-janvier, "fonctionne très bien". Cette mesure "répond bien à la problématique des rassemblements privés et intéresse d'ailleurs beaucoup nos voisins qui ont été surpris de ses effets", poursuit Jérôme Salomon. "Le vrai problème des variants est qu'il y a beaucoup de cas asymptomatiques chez les jeunes. Donc les gens qui ont une vie sociale contaminent davantage de personnes. Or, qui dit plus de cas, dit plus de cas graves" alerte encore Jérôme Salomon.

Le confinement, "arme absolue", en "dernier recours"

Quant au confinement local le week-end -inauguré samedi dans la région de Nice et autour de Dunkerque-, "ce sont des mesures difficiles mais (qui) ont un vrai impact" commente Jérôme Salomon, qui ne s'interdit pas de confiner au niveau régional.

Enfin, à propos du confinement généralisé, "c'est l'arme absolue quand la courbe explose, mais c'est une arme très lourde et on comprend bien pourquoi le gouvernement ne souhaite pas y recourir sans que toutes les flèches n'aient été utilisées et en dernier recours" affirme-t-il aussi.

Protocole sanitaire "très strict" dans les écoles

À la veille de la rentrée scolaire dans plusieurs régions, dont l'Ile-de-France, M. Salomon a aussi affirmé que le protocole sanitaire "très strict" dans les établissements scolaires "fonctionne" et que "le déploiement massif des tests salivaires" allait encore le "renforcer".

Avec 24.000 nouveaux cas positifs en 24 heures contre un peu plus de 22.000 il y a une semaine : le taux de positivité à la Covid-19 continue de progresser en France. La tension reste forte aussi sur les hospitalisations, notamment les services de réanimation.  

Côté vaccination, trois millions de personnes ont désormais reçu au moins une dose de vaccins, la moitié d'entre eux les deux doses. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess