Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : la souche du variant anglais détectée dans un Ehpad de Saint-Herblain, sept résidents sont décédés

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le directeur de cet Ehpad situé à Saint-Herblain (Loire-Atlantique) confirme la mort de sept résidents du coronavirus. 53 autres pensionnaires ont été dépistés positifs, ainsi qu'une vingtaine de cas chez le personnel. Les analyses des laboratoires ont révélé la présence du variant anglais.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Vincent Isore

Situation tendue dans un Ehpad de Saint-Herblain, en Loire-Atlantique, où sept résidents sont décédés du coronavirus ce mardi 2 février. Un bilan lourd, qui s'aggrave d'heure en heure. 53 pensionnaires sont également contaminés à ce jour, et une vingtaine de cas ont été recensés parmi le personnel. Une information révélée par nos confrères de Télénantes et confirmée par la direction. 

Souche du variant britannique détectée

"Jusqu'à présent, nous avions été complètement épargnés par l'épidémie", relate le responsable. Jusqu'au 16 janvier, très précisément, lorsqu'un couple de résidents commence à présenter les symptômes du coronavirus. L'épidémie se propage ensuite rapidement au sein de la maison de retraite, malgré la fermeture de l'établissement et l'isolement des pensionnaires. "Dès le 25 janvier, on s'est posé des questions sur la propagation du virus. Nous avions mis tous les protocoles en place. Nous ne comprenions pas pourquoi il y avait une telle contagiosité." Suite aux analyses réalisées par un laboratoire d'experts de l'Institut Pasteur, "deux des résidents étaient atteints de la souche variante britannique", indique le directeur.

C'est extrêmement compliqué de les voir partir.

Des résultats qui expliquent cette contagiosité accrue, mais aussi le fait que les symptômes soient majorés. "Malheureusement, les températures peuvent être plus élevées, les céphalées ou courbatures accentuées." Des maux qui touchent aussi le personnel de l'Ehpad : la moitié du personnel est en arrêt maladie. 

Face à cette situation, le directeur lance un appel "à toutes les bonnes volontés qui ont de l'expérience dans le médico-social ou le sanitaire, et à tous ceux qui souhaitent travailler en maison de retraite". "Nous avons besoin d'aide", ajoute-t-il. Pour ceux qui veulent envoyer leur candidature, ils peuvent l'adresser à accueil@labourgonniere.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess