Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La surmortalité se poursuit en 2021 dans le Tarn, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Les chiffres des décès, toutes causes confondues avaient fortement progressé l'an dernier. Cette tendance se confirme en ce début d’année selon les chiffres de l'Insee. Dans la région Occitanie, la moitié des départements connaît une surmortalité en janvier.

Le service de réanimation du CHU Purpan à Toulouse.
Le service de réanimation du CHU Purpan à Toulouse. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

C'est sans aucun doute une conséquence de la pandémie de Covid-19. Selon l'Insee, entre le 1ᵉʳ et le 31 janvier 2021, toutes causes confondues, 6.285 décès ont été enregistrés en Occitanie, soit 264 décès supplémentaires par rapport à la moyenne des mois de janvier 2018-2019. À l’exception de la Corse et de la Bretagne, les autres régions de France métropolitaine enregistrent également un nombre de décès supérieur à celui de 2018-2019 sur cette période. 

Avec une augmentation de 4 %,  l’Occitanie fait partie des régions où la surmortalité est la plus faible, loin derrière Bourgogne-Franche-Comté (+ 25 %), Grand Est (+ 20 %) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (+ 19 %), qui sont les trois régions les plus marquées en ce début d’année. Seule l’Île-de-France connaît une moindre surmortalité (1 %).

À l’échelle départementale, la Lozère et l’Aude connaissent les surmortalités les plus marquées (respectivement + 41 % et + 20 %). Le Tarn, les Hautes-Pyrénées, le Gard, la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne sont également en surmortalité pour ce mois de janvier. Les autres départements enregistrent moins de décès qu’en 2018-2019.

La surmortalité augmente pour les 65 ans et plus

Cet excédent de décès observé en janvier 2021 concerne avant tout les personnes de 85 ans ou plus. Au cours de ce mois et par rapport à 2018-2019, 287 personnes supplémentaires d’au moins 85 ans sont décédées, soit une hausse de la mortalité de 9 %. La surmortalité des personnes de 75 à 84 ans est moindre, de l’ordre de 1 %, avec 18 décès supplémentaires par rapport à la moyenne 2018-2019. Parmi les personnes de 65 à 74 ans, 30 sont décédées en plus en 2021 (soit + 4 %). 

Au sein des autres classes d’âges, en revanche, une sous-mortalité est observée en janvier, probablement en lien avec la limitation des déplacements et l’application des gestes barrières qui freinent également les autres maladies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess