Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La tique à pattes rayées s'est installée dans le sud-Ardèche

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Les chercheurs du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), à Montpellier, ont trouvé la tique à pattes rayées dans plusieurs centres équestres du sud-Ardèche. Ses pattes sont rayées marron et blanc, et elle est un peu plus grosse que sa cousine.

La tique à pattes rayées présente dans le Sud Ardèche
La tique à pattes rayées présente dans le Sud Ardèche - Frédéric Stachurski, Cirad, Montpellier

Depuis quand la tique à pattes rayées est-elle présente dans le sud-Ardèche ? Difficile à dire. Les chercheurs du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), à Montpellier, ont confirmé sa présence l'an dernier en venant explorer la zone. Cette tique aime les zones sèches, la garrigue. Elle est installée en Corse depuis plusieurs décennies, mais elle progresse depuis cinq ans sur le pourtour méditerranéen et pourrait bien trouver de nouveaux espaces où s'installer avec le réchauffement climatique.

Elle se fixe plutôt sur des chevaux, des bovins. Pas de danger pour eux, sauf de petites blessures si l'infestation est importante. Elle se fixe plus rarement sur l'homme. Elle ne transmet pas la maladie de Lyme mais peut être vecteur de la fièvre hémorragique Crimée Congo, un virus grave, avec un taux de mortalité qui peut atteindre 40% d'après l'OMS, "mais qui n'a jamais été détecté en France", souligne Laurence Vial, vétérinaire et chercheuse en parasitologie au Cirad. "Dans l'Est du bassin méditerranéen, elle est connue pour être vecteur de ce virus, mais pour l'instant, au cours des analyses que nous avons réalisées, nous n'avons jamais détecté ce virus dans les tiques que nous avons collectées en France." Il a été repéré en Roumanie, Albanie, Grèce, Turquie, en Espagne récemment.

Une tique chasseuse

Les mesures de prévention sont connues : des vêtements longs qui couvrent bras et jambes pour éviter les piqûres en randonnée, inspection de la peau en rentrant, et retrait de la tique le cas échéant. 

La tique à pattes rayées n'attend pas sur son brin d'herbe que son hôte vienne à elle : elle chasse explique la chercheuse Laurence Vial : "elle possède sur le bout de ses pattes des petits organes sensoriels qui lui permettent de détecter le CO² que libèrent ses hôtes. Elle détecte aussi les vibrations que font ses hôtes lorsqu'ils se déplacent et donc elle va vers eux lorsqu'elle les sent. Elle peut se déplacer sur 5 à 10 mètres maximum, elle ne court pas le 100 mètres!"

Les chercheurs n'ont pas encore exploré le Sud Drôme pour voir si la tique à pattes rayées s'y était installée. Ils s'appuient aussi sur les observations des gens sur place donc si vous croisez ce parasite en Drôme ou en Ardèche, vous pouvez leur signaler par mail : frederic.stachurski@cirad.fr ou  laurence.vial@cirad.fr.  Il est aussi possible de faire un signalement sur citique.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu