Santé – Sciences

La tuberculose continue de baisser en Ile de France

Par Philippe Thomain, France Bleu Paris jeudi 24 mars 2016 à 6:00

consultation médicale
consultation médicale © Maxppp - François Destoc

En Ile de France, les chiffres de la tuberculose sont en baisse continue, tout en restant deux fois plus élevés que la moyenne nationale. La lutte contre la tuberculose qui est un des axes de l'Agence Régionale de Santé, elle y consacre un peu plus de 20 millions d'euros par an.

La tuberculose qui est une maladie rare, 4.900 cas nouveaux en France chaque année, est décrite par les médecins comme une maladie sociale, un marqueur de la précarité. Si les chiffres continuent de baisser en Ile de France, on compte toutefois 15 cas pour 100.000 habitants contre 7,5 cas pour 100.000 habitants en France. Moyenne francilienne qui dissimule de grandes disparités, en Seine Saint Denis on compte 28 cas pour 100.000 habitants.

La tuberculose étant une maladie à déclaration obligatoire, chaque fois qu'un patient est identifié, une enquête est menée dans son environnement familial et professionnel. Une enquête effectuée par les CLAT, centre de lutte anti-tuberculose, on en compte un par département. De plus des actions de dépistage sont menées, systématiques ou ciblées, en direction des publics les plus fragiles, dans les bidonvilles, les squats ou les habitats de marchands de sommeil, c'est le cas de Médecins du Monde en Seine Saint Denis.

A Paris et petite couronne le Samu Social, avec une équipe dédiée comprenant une quinzaine de personnes, suit des personnes sans domicile fixe avec une technique particulière : DOT, directly observed treatment, en fait la prise des médicaments sous la vue, sous le contrôle d'une infirmière. Technique mise au point pour garantir la prise du traitement qui peut être long, 6 mois, et qui s'il est interrompu peut provoquer une tuberculose résistante, demandant alors un traitement de 12, 18 voire 24 mois.

Une lutte contre la tuberculose qui porte ses fruits, les chiffres sont à la baisse depuis des années. Cette baisse peut être spectaculaire : 55 cas pour 100.000 habitants à Paris en 2003, 14,5 cas pour 100.000 habitants en 2015. Une baisse continue mais il semble que les derniers chiffres indiquent un ralentissement de cette baisse. Et si la vaccination contre la tuberculose, le BCG, n'est plus obligatoire en France, elle reste recommandée en Ile de France.